Bataille de Węgierska Górka

Bataille de Węgierska Górka
Description de cette image, également commentée ci-après
Les fortifications de Węgierska Górka en 2001.
Informations générales
Date 1er-
Lieu Węgierska Górka, voïvodie de Silésie, Pologne
Issue Victoire allemande
Belligérants
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemandDrapeau de la Pologne Pologne
Commandants
Drapeau de l'Allemagne Eugen OttDrapeau de la Pologne Tadeusz Semik (en)
Drapeau de la Pologne Janusz Gaładyk (en)
Forces en présence
17 000 hommes1 200 hommes
21 canons
20 mitrailleuses
Pertes
Lourdes pertes7 à 20 tués
7 capturés et exécutés

Seconde Guerre mondiale

Batailles

Campagne de Pologne :

Coordonnées 49° 36′ nord, 19° 08′ est
Géolocalisation sur la carte : Pologne
(Voir situation sur carte : Pologne)
Bataille de Węgierska Górka

La bataille de Węgierska Górka est l'une des premières batailles livrées lors du déclenchement de la campagne de Pologne pendant la Seconde Guerre mondiale.

Pendant deux jours, une position fortifiée polonaise parvient à empêcher la progression des Allemands pourtant en large supériorité numérique.

Contexte historiqueModifier

À la suite de l'occupation de la Tchécoslovaquie par les Allemands début 1939, la frontière du sud de la Pologne était devenue vulnérable à une possible invasion allemande. En , l'inspectorat général des forces armées ordonne au colonel Tadeusz Zieleniewski de préparer des plans de fortifications le long de la frontière afin de couvrir le flanc sud de l'Armia Kraków (en) en cas de conflit armé avec le Troisième Reich. Le plan prévoit la construction de 4 zones fortifiées et est accepté le et sa mise en œuvre débute en juillet.

Les bunkers près de Węgierska Górka, auxquels s'ajoutaient des tranchées, formaient une importante position défensive, gardant le village et sa vallée environnante.

Déroulement de la batailleModifier

Le , l'Allemagne envahit la Pologne et perce la frontière près de Węgierska Górka. La 7e division d'infanterie de la 14e armée allemande sous les ordres de Wilhelm List avance vers le village, comprenant 17 000 hommes à sa disposition et de l'artillerie lourde de 175 mm.

Pendant deux jours, les Polonais (1 200 soldats) défendirent cette zone fortifiée du sud de la Silésie. Bien que la position fortifiée n'était pas terminée, 5 bunkers empêchent la progression allemande jour et nuit de la 7e division allemande pourtant en large supériorité numérique.

Le , un des bunkers est évacué par la 1re brigade de montagne polonaise, tandis que les autres sans équipement radio ne reçoivent pas l'ordre de retraite. Finalement, les Allemands parviennent à percer la défense polonaise après que celle-ci est tombée à court de munitions, avec de lourdes pertes.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier