Bataille de Quảng Trị

bataille de la guerre du Viêt Nam

La bataille de Quảng Trị (en vietnamien : Chiến dịch Trị Thiên) eut lieu du 30 mars au , opposant le Sud au Nord-Viêt Nam dans le cadre de l'offensive communiste du printemps 1972 (offensive Nguyễn Huệ, connue en Occident sous le nom d'offensive de Pâques) pendant la guerre du Viêt Nam. Elle résulta en une victoire communiste décisive.

Bataille de Quảng Trị
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de la province de Quảng Trị et la zone vietnamienne démilitarisée selon le U.S. Army Center of Military History.
Informations générales
Date 30 mars -
Lieu Quảng Trị, Sud-Viêt Nam
Issue Victoire du Nord-Viêt Nam
Belligérants
Nord-Viêt Nam
FNL
Sud-Viêt Nam
Commandants
Văn Tiến Dũng Vu Van Giai (vi)
Forces en présence
45 000 hommes ~14 000 hommes
Pertes
2 000 tués
4 169 blessés
10 000 tués et blessés
5 000 capturés

Guerre du Viêt Nam

Batailles

Coordonnées 16° 43′ 59″ nord, 106° 58′ 01″ est
Géolocalisation sur la carte : Viêt Nam
(Voir situation sur carte : Viêt Nam)
Bataille de Quảng Trị
timbre du sud vietnam de 1973 commémorant la reprise de Qang tri en septembre 1972

Contexte historique

modifier

La province de Quảng Trị était un théâtre d'affrontements majeurs durant le conflit. Du fait que les soldats de l'ARVN remplaçaient progressivement leurs collègues américains, le général nordiste Văn Tiến Dũng souhaitait profiter de cette occasion en préparant trois de ses divisions afin de lancer une offensive contre Quảng Trị.

Quelques mois à peine avant la bataille, le gouvernement sud-vietnamien avait déployé sa 3e division nouvellement formée le long de la zone vietnamienne démilitarisée afin d'occuper les bases américaines désaffectées. Les forces nord-vietnamiennes déployées dans la région étaient la 304e, la 308e et la 324B divisions.

Déroulement de la bataille

modifier

L'engagement débuta le 30 mars avec des barrages d'artillerie sur les positions sudistes. Pendant ce temps, l'infanterie nordiste soutenue par des chars s'empara des avant-postes. L'effet de surprise des attaques communistes eut un impact décisif sur les soldats de l'ARVN, qui n'étaient pas préparés.

Plus de 10 000 soldats du Sud furent tués ou blessés dans la bataille et 5 000 autres furent capturés tandis que le Nord n'avait qu'à déplorer la perte de 2 000 tués et 4 169 blessés.

Conséquences

modifier

La chute de Quảng Trị fut l'une des plus importantes victoires de l'offensive communiste du printemps 1972. Le Gouvernement révolutionnaire provisoire du FNL imposa son autorité dans la province et une collectivisation des terres fut mise en place, provoquant l'exil de nombreux villageois. Les forces du Nord progressent alors en direction de Hué avant d'être arrêtées à la bataille d'An Lộc.

Le général sudiste Ngo Quang Truong (en) élabora un plan pour recapturer Quảng Trị. Celui-ci sera exécuté du 28 juin au et vit la reprise de la province malgré de lourdes pertes. L'ARVN, soutenue par les États-Unis, envoya plus de 80 000 tonnes d'obus sur Quảng Trị, soit à peu près la capacité destructrice équivalente de six bombes atomiques américaines semblables à celles qui frappèrent Hiroshima.

Annexes

modifier

Notes et références

modifier
  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « First Battle of Quảng Trị » (voir la liste des auteurs).
  • (en) John C. Donnell, South Vietnam in 1975: The Year of Communist Victory, Asian Survey, Vol. 16, No. 1, A Survey of Asia in 1975: Part I. (), pp. 1-13.
  • (en) Gary D. Murfin, A. Terry Rambo et Le-Thi-Que, Why They Fled: Refugee Movement during the Spring 1975 Communist Offensive in South Vietnam, Asian Survey, Vol. 16, No. 9 (), pp. 855-863.

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier