La baside est, chez les champignons Basidiomycètes, l'organe principal de reproduction auxquels elle a donné son nom. L'ensemble des basides constitue le basidiome (synonyme : basidiocarpe).

Coupe d'une lamelle de Coprinus : A=sterigmate, B=baside, C=spore, D=baside immature. Echelle = 0.01mm.

C'est une cellule spécialisée et terminée par un nombre variable de pointes (stérigmates), portant chacune une spore nommée basidiospore.

De l'accolement de ces cellules en membrane, résulte l'hyménium, dont la situation a servi de base à la division des Basidiomycètes en : Gastéromycètes (si les basides tapissent l'intérieur de cavités contenues dans le réceptacle) et Homobasidiomycètes (si elles s'étendent sur des points spéciaux extérieurs du même réceptacle).

Nombre de sporesModifier

La présence des stérigmates est constante chez les Homobasidiomycetes. Leur longueur varie. Dans la très grande majorité des cas, les stérigmates sont présentes au nombre de quatre (parfois deux ou huit).

Les basides à une seule spore se rencontrent dans plusieurs clavaires inférieures, à deux spores chez les genres Pistillaria, Corticium, etc., à trois stérigmates, dans beaucoup d'agarics, par suite de l'avortement du quatrième stérigmate. Les chanterelles ont des basides à cinq, sept et huit stérigmates.