Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Base de données lexicographiques panfrancophone

La Base de données lexicographiques panfrancophone (BDLP) est un dictionnaire terminologique qui fait l'objet d'un projet d'envergure internationale s'inscrivant dans l'entreprise du Trésor des vocabulaires français.

Les pays ou régions qui participent à ce projet sont l'Acadie, l'Algérie, les Antilles, la Belgique, le Burundi, la Centrafrique, le Congo-Brazzaville, la France, la Louisiane, Madagascar, le Maroc, la Nouvelle-Calédonie, le Québec, La Réunion, la Suisse et le Tchad.

Sommaire

HistoriqueModifier

Lancée par le professeur Bernard Quemada dans les années 1980, la BDLP repose sur un travail de recherche permettant de décrire la diversité lexicale du français dans le monde[1], subventionné par l'Agence universitaire de la francophonie[2].

Selon Thot Cursus, une association sociale indépendante créée en 1996 (dont le site web est consacré à l'amélioration « de la formation et de l'utilisation des outils numériques pour l'éducation et la culture »)[3], aucune actualisation de la BDLP n'a été effectuée depuis 2008 (donnée constatée sur son site en août 2015)[2].

Notes et référencesModifier

  1. « Diversité des langues et plurilinguisme », Culture et Recherche, no 124,‎ hiver 2010-2011 (lire en ligne)
  2. a et b « La base de données lexicographiques panfrancophone (BDLP) », sur Thot Cursus (consulté le 15 août 2015)
  3. « Qui sommes-nous ? », sur Thot Cursus (consulté en 15 ao$ut 2015)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Claude Poirier, « Une représentation dynamique de la francophonie : la base de données lexicographiques panfrancophone », Québec français, no 134,‎ , p. 97-99 (lire en ligne [PDF])
  • Évariste Ntakirutimana, « Le projet Base de données lexicographiques panfrancophone du réseau : Étude du français en francophonie », Synergies Afrique des Grands Lacs, Gerflint, no 1 « La Recherche linguistique et littéraire dans la région des Grands Lacs : Problèmes et Perspectives »,‎ , p. 67-74 (lire en ligne [PDF])

Lien externeModifier