Ouvrir le menu principal
Pont-barrage de L'Escale
Barrage de l'Escale26.JPG
Le pont-barrage de l'Escale
Géographie
Pays
Région
Coordonnées
Cours d'eau
Objectifs et impacts
Vocation
Date de mise en service
Barrage
Type
Poids
Hauteur
(lit de rivière)
30 m
Réservoir
Volume
0,0157 millions de
Localisation sur la carte des Alpes-de-Haute-Provence
voir sur la carte des Alpes-de-Haute-Provence
Arch dam 12x12 ne.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Arch dam 12x12 ne.svg

Le pont-barrage de L'Escale est situé sur le cours de la Durance dans les Alpes-de-Haute-Provence entre les communes de L'Escale en rive gauche et Château-Arnoux-Saint-Auban en rive droite.

Le barrageModifier

Construit entre 1959 et 1961, le barrage de l'Escale est de type barrage poids avec des abords en remblais[1]. Il constitué d’une partie en béton, haute de 30 m qui supporte le pont[1], et d’une digue longue de 610 m[2] pour une longueur totale de 760 m[1]. Il sert de prise d’eau pour alimenter la partie du canal EDF qui aboutit à la centrale d'Oraison[3], ainsi qu'au canal de Manosque.

Le barrage en béton est prolongé à l’Est (côté rive gauche de la Durance) par une digue de 610 m[2]. Une crue millénale de la Durance pouvant atteindre un débit de 4 500 m3/s à L’Escale, cinq pertuis de 18 m de large sont aménagés pour laisser passage aux eaux de crues[4].

Le barrage s’appuie sur le poudingue du plateau de Valensole, sous le lit de la Durance et quelques couches de marnes[3].

Le pontModifier

Le barrage est construit 60 m en amont[3] du pont du Trébaste, datant de 1837[1].

Le pont surplombant le barrage permet de franchir la Durance. Emprunté par la RN 85, il relie les communes de L'Escale et Château-Arnoux-Saint-Auban. Il a une longueur de 126 m. La chaussée est large de 7 m et est bordée de deux trottoirs de 1,45 m[1].

Le lacModifier

Le lac, à 432 m d’altitude, s’étend du confluent du Vançon et de la Durance en amont, jusqu’au barrage en aval établi entre L’Escale et Château-Arnoux-Saint-Auban. La montée des eaux a demandé un aménagement de la route départementale RD 4[3], ancienne route Napoléon[5]. Le niveau du lac varie en fonction de la production de la centrale électrique d’Oraison, mais dans de faibles proportions. Son faible volume ne permet qu’une production d’une heure, et le marnage autorisé n’est que de 50 cm[6].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Barrage de L'Escale (L’Escale/Château-Arnoux-Saint-Auban, 1963) Structurae, consulté lé 26 novembre 2013.
  2. a et b Nicod, op. cit., p. 83.
  3. a b c et d Jean Nicod, « La poursuite de l'aménagement de la Durance : la chute d'Oraison », Méditerranée, 1re année, no 4, 1960. p. 82.
  4. Nicod, op. cit., p. 82-83.
  5. Nicod, op. cit., p. 91.
  6. Nicod, op. cit., p. 86.