Barisal

ville du Bangladesh

Barisal
বরিশাল
Barisal
Administration
Pays Drapeau du Bangladesh Bangladesh
Division Barisal
District Barisal
Démographie
Population 328 278 hab. (2011[1])
Densité 16 422 hab./km2
Géographie
Coordonnées 22° 42′ 00″ nord, 90° 22′ 00″ est
Superficie 1 999 ha = 19,99 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bangladesh
Voir sur la carte administrative du Bangladesh
City locator 14.svg
Barisal

Barisal est une ville du Bangladesh, capitale de la division éponyme, Barisal.

La ville est située au bord du delta du Gange. La ville de Barisal était sous le contrôle de la famille Roychoudhury, qui vit maintenant à Calcutta. Elle constitue une transition importante pour le trafic maritime commercial. Au cours des dix dernières années, les routes se sont améliorées grâce à la construction de plusieurs ponts. Il existe une école de médecine affiliée à l'université nationale.

HistoireModifier

Barisal était une zone semi-indépendante à l'époque moghole en raison de violents combats entre ces derniers et les chefs hindous, même si de grandes parties de la ville étaient alors totalement sous le contrôle des gouverneurs du Bengale Subah proto-industrialisé. Au fil du temps, La ville est tombée sous le pouvoir des Nawabs du Bengale, le dernier de ces derniers ayant été Raja Ramranjan Chakravarty, puis sous le contrôle de l'Inde britannique coloniale, contrôle cédé plus tard au Pakistan oriental suite à l'indépendance et, enfin, au Bangladesh.

Dans les temps anciens,la ville s'appelait s'appelait Chandrodip (চন্দ্রদ্বীপ). L'ancienne cité de Barisal était également connue en Europe sous le nom d'Ismailpur & Bacola (বাকলা). Ralph Fitch, un marchand de cuir et le tout premier Anglais connu pour avoir visité le Bengale au milieu des années 1580, décrit Barisal dans son journal comme suit: «De Chatigan au Bengale, je suis venu à Bacola; le roi dont est un Gentil, un homme très bien disposé et très heureux de tirer avec un fusil. Son pays est très grand et fécond, et il a du riz, beaucoup de coton et de soie. Les maisons sont très belles et hautes, les rues grandes et les gens nus, sauf un petit drap autour de la taille. Les femmes portent une grande quantité de cerceaux en argent autour de leur cou et de leurs bras, et leurs jambes sont ceinturées d'argent et de cuivre, et des bagues en dents d'éléphant. »[2]

Barisal est la ville la plus importante de cette région et l'un des plus grands ports fluviaux du Bangladesh. C'est une ville avec près de 0,38 million d'habitants et possède un quartier général divisionnaire, une faculté de médicine, un collège de cadets, quelques industries pharmaceutiques, des industries textiles et le siège social de la Bangladesh Inland Water Transport Authority. Barisal est une ville à croissance rapide du pays située sur la rivière Kirtankhola. Le premier aéroport d'atterrissage et de décollage court du pays a été achevé à Barisal et une compagnie aérienne privée nommée Air Bengal a commencé son vol aérien régulier entre l'aéroport de Dhaka Hazrat Shahjalal et Barisal.

La ville est appelée la "Venise de l'Est" ou la "Venise du Bengale"[3] et le "Paradis du Bengale". Les "fusils de Barisal" sont un phénomène naturel nommé d'après Barisal; Il s'agit plus précisément d'une sorte de son retentissant entendu près des lacs et des rivières due à l'activité sismique sous l'eau, d'abord entendu dans cette région par les Britanniques au 19ème siècle.

Personnalitées liées à la villeModifier

Notes et référencesModifier

  1. « ..:: Bangladesh Bureau of Statistics ::.. Region Census 2011 page 28 » [archive du ], Bangladesh Bureau of Statistics (consulté le 20 septembre 2014)
  2. J. Horton Ryley, Ralph Fitch, England's pioneer to India and Burma : his companions and contemporaries ; with his remarkable narrative told in his own words, New Delhi [u.a.], Asian Educational Services, (ISBN 9788120613249, lire en ligne), p. 118
  3. « Our Cities: Beyond the Capital », 15th Anniversary Special, The Daily Star,‎ (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :