Fusariose moniliforme
Type Maladie fongique
Noms communs Fusariose moniliforme,
gigantisme du riz,
bakanae
maladie des plantules folles
Agents Gibberella fujikuroi (téléomorphe),
Fusarium moniliforme (anamorphe)
Hôtes Riz (oryza sativa).
Vecteurs maladie transmise par les graines.
Code OEPP GIBBFU
Répartition Asie, Afrique, Océanie (voir texte)

Bakanae (カナエ ; prononcer "ba-ka-na-hein"?) ou maladie du bakanae (chinois : 馬鹿苗病, japonais : バカナエビョウ (Bakanae-byou?)), du japonais « folie des semis », est une maladie qui infecte le plant de riz.

La maladie est causée par le champignon Gibberella fujikuroi, dont le métabolisme produit un surplus d'acide gibbérellique. Dans la plante, cela agit comme une hormone de croissance, provoquant une hypertrophie. Les plantes touchées, qui sont visiblement étiolées et chlorotiques, sont, au mieux, des panicules vides et stériles, qui ne produisent pas de grains comestibles ; au pire, elles sont incapables de supporter leur propre poids, se renversent, et meurent (d'où l'expression « maladie des plantules folles », « foolish seedling disease » en anglais). Le premier rapport de bakanae est daté de 1828. La maladie a été décrite scientifiquement pour la première fois en 1898 par le chercheur japonais Shotaro Hori, qui a montré que l'agent causal était fongique[1].

Le champignon affecte les cultures de riz en Asie, en Afrique et en Amérique du Nord. En cas d'épidémie, les pertes de rendement peuvent atteindre jusqu'à 20 % ou même plus. En 2003, une publication de l'Institut international de recherche sur le riz (IRRI) estime que la propagation du bakanae a causé des pertes de récoltes qui ont été de 20 % à 50 % au Japon, de 15 % en Thaïlande et de 3,7 % en Inde[2].

RéférencesModifier

  1. « Une Brève Histoire des Gibbérellines », sur https://agrikaido.com/plant-hormones/.
  2. (en) JLA Catindig Suparyono et NP Castilla, « Rice Doctor's Bakanae Fact Sheet », Cereal Knowledge Bank (CKB), sur Cereal Knowledge Bank (CKB), The International Rice Research Institute (IRRI) and the International Maize and Wheat Improvement Center (CIMMYT), (consulté le ) : « Economic importance: Crop losses caused by the disease may reach up to 20% in outbreak cases. For example, in Japan, a 20% to 50% loss was observed. Yield losses of 15% and 3.7% were reported in India and Thailand, respectively. ».