Ouvrir le menu principal
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Bagne.

Bagnes
Bagnes
Le Châble, chef-lieu de la commune.
Blason de Bagnes
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Valais Valais
District Entremont
Localité(s) Bonatchiesse, Bruson, le Châble (capitale), Champsec, le Cotterg, le Fregnoley, Fionnay, Fontenelle, Lourtier, Médières, Mauvoisin, Montagnier, les Places, Prarreyer, Sarreyer, le Sapey, Verbier, Verbier Village, Versegères, Villette
Communes limitrophes Bourg-Saint-Pierre, Evolène, Hérémence, Liddes, Nendaz, Orsières, Riddes, Saxon, Sembrancher, Vollèges
Président(e) Eloi Rossier
NPA 1934
N° OFS 6031
Démographie
Gentilé Bagnard
Population
permanente
8 100 hab. (31 décembre 2017)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 04′ 47″ nord, 7° 12′ 46″ est
Altitude Min. 790 m
Max. 4 314 m
Superficie 282,26 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Bagnes
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Bagnes

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Bagnes

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Bagnes
Liens
Site web www.bagnes.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Bagnes est une commune suisse du canton du Valais située dans le district d'Entremont et qui englobe plusieurs villages ; le chef-lieu se trouve à Le Châble.

À la suite de la votation populaire du 10 février 2019, la commune devrait fusionner avec l'actuelle commune de Vollèges afin de former la nouvelle commune du Val de Bagnes au plus tôt le 1er janvier 2021.

Sommaire

Présentation de la commune de BagnesModifier

Les publications consacrées à la commune de Bagnes sont nombreuses. Une bibliographie sur le sujet, comprenant pas moins de 20 écrits, a été citée par Jean Loup (1965) dans son monumental ouvrage intitulé Pasteurs & Agriculteurs Valaisans[3]. Depuis, de nombreux livres sont venus s'ajouter à cette longue liste.

GéographieModifier

La commune de Bagnes est la 3e plus grande de Suisse avec une surface totale de 282,2 km2, comparable à celle du canton de Genève (282,44 km2). Elle dépasse ainsi la superficie du canton de Zoug (238 km2). Elle a été pendant longtemps (jusqu’en 2008) la commune la plus étendue de Suisse (dépassée en 2009 par Davos et en 2011 par Glaris Sud). Avec 6 715 habitants au 1er janvier 2004, auxquels s'ajoutent 1 028 personnes titulaires d'un permis de séjour L, Bagnes occupe le 7e rang des communes valaisannes en matière de population, immédiatement après les communes-villes de la plaine du Rhône.

Le territoire de la commune se répartit en :

  • 2 500 ha de propriétés privées ;
  • 6 000 ha d'alpages bourgeoisiaux ;
  • 1 500 ha de forêts bourgeoisiales ;
  • 19 000 ha de territoires improductifs.

SituationModifier

Arrosée par la Dranse de Bagnes, la vallée, orientée sud-est nord-ouest, s'ouvre près de Sembrancher au confluent de la Dranse de Bagnes et de la Dranse d'Entremont. De là, la Dranse va se jeter dans le Rhône au coude de Martigny, situé 15 km plus en aval.

Dans la commune, se trouve la station de ski de Verbier.

La Vallée de Bagnes compte de très nombreux sommets dont le plus prestigieux est certainement le Grand-Combin du haut de ses 4 314 m.

Monuments et curiositésModifier

Le Châble est le principal centre de la vallée de Bagnes. L'église paroissiale Saint-Maurice est un édifice de style gothique tardif construit en 1520-24 avec un clocher à lucarnes datant de 1488. L'église comporte trois nefs et un chœur polygonal fermé par une belle grille en fer forgé de 1683. Sur le maître-autel se trouve une copie de la Cène de Léonard de Vinci datant du XIXe s. ; le mobilier remonte aux XVIIIe et XIXe s. L'ossuaire construit en 1560 contient un intéressant groupe de statues baroques du XVIIe s. Au sud de l'église se trouve une cure du XVIe-XVIIe s.

Près du pont se tient l'abbaye construite au début du XVe s. et transformée au XVIIe s. Il s'agit d'un édifice de forme carrée dont l'entrée est précédée d'un porche à colonnes. L'abbaye servit de résidence d'été à l'abbé de Saint-Maurice.

A Villette se trouve un bel ensemble de maisons traditionnelles en bois ainsi qu'un moulin.

Au Cotterg on peut voir sur la place du village une fontaine monolithique.

A Mauvoisin, la chapelle construite vers 1730 occupe probablement l'emplacement d'une ancienne tour de garde. Le barrage de Mauvoisin a été construit entre 1950 et 1958.

A la Louvie et au Giétro, on peut admirer des alpages typiques[4].

PersonnalitésModifier

RéférencesModifier

  1. « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2017 », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Jean Loup, Pasteurs et Agriculteurs Valaisans. Contribution à l'étude des Problèmes Montagnards, Grenoble, imprimerie Allier, , 673 p.
  4. Guide culturel de la Suisse, Zürich, Ex Libris, , 445 p., p. 51

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :