Bach (rabbin)

rabbin polonais

Joel Sirkis, dit le Ba"ch (hébreu : ב"ח, acronyme de Bayit Hadash, « Nouvelle Maison ») est un rabbin polonais des XVIe et XVIIe siècles (Lublin, 1561 - Cracovie, ). Il est l’auteur de commentaires intégrés aux éditions classiques du Talmud de Babylone et d’ouvrages de Loi juive qui en ont fait l’un des plus importants décisionnaires de sa génération et du judaïsme ashkénaze en général.

Yô'ēl Sirkes
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Religion
The grave of Joel Sirkis2.JPG
Vue de la sépulture.

Éléments biographiquesModifier

Joel Sirkis est né à Lublin en Pologne en 1561[1]

Il est le fils de Samuel (Hacohen) Jaffe-Sirkes et de Sarah (Hacohen) Jaffe-Sirkes. Il est l'époux de Baila Yaffa-Sirkis. Il est le père de Esther Ashkenazi (Sirkes - la fille du Bach); Shmuel Zvi Hirsch Naftali Sirkis; Rivkah Segal (Sirkis) [première épouse]; Aryeh Leib Sirkes; Menachem Mann, [de Brad] et de 6 autres[2].

Il devient rabbin de Proujany, aujourd'hui en Biélorussie. Il devient ensuite successivement rabbin de Lukow (en Pologne), de Lublin (en Pologne), de Medzhybizh (aujourd'hui, Medjybij, en Ukraine), de Belz (en Pologne, aujourd'hui en Ukraine), de Szydłówka (en Pologne), de Brest-Litovsk (aujourd'hui Brest, en Biélorussie) et finalement de Cracovie (Galicie, Pologne).

Il décède à Cracovie le , à l'âge de 79 ans.

ŒuvresModifier

  • (he) Bayit Chadash (La Maison Nouvelle), une allusion au verset de Deutéronome 22:8, dont les premières lettres Ba(yit) et Ch(adash), i.e. Bach vont donner son surnom à Joel Sirkis. Il devient connu comme le Bach.
  • (he) Hagahot HaBach (Les gloses du Bach).
  • (he) Meshiv Nefesh, commentaire sur le Livre de Ruth, publié à Lublin en 1616.
  • (he) Teshuvot Ha-Bach (les Responsa du Bach).
  • (he) Beurei Ha-Bach Le-Pardes Rimmonim, commentaire sur l'ouvrage fondamental sur le Pardès (Kabbale) de Moïse Cordovero.

BibliographieModifier

  • (en) Elijah Judah Schochet. Bach. Rabbi Joel Sirkes: his life, works and times. Jerusalem, New York: Feldheim Publishers, 1971[3].

Notes et référencesModifier