Bérenger Guillot

Bérenger Guillot
Biographie
Décès 1429
Évêque de l'Église catholique
Évêque commendataire d'Agde
Archevêque titulaire de Tyr
Archevêque d'Auch

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Bérenger Guillot ou Guihlot (mort en ), est un ecclésiastique français qui fut archevêque d'Auch de 1408 à 1425.

BiographieModifier

Bérenger Guillot originaire du diocèse de Castres ou de celui d'Albi est l'administrateur de l'archidiocèse d'Auch pendant les fréquentes absences du titulaire du siège le cardinal Jean d'Armagnac. Après la mort du prélat, bien que septuagénaire, il est élu archevêque par le chapitre de chanoines d'Auch le confirmé par l'antipape Benoit XIII le et consacré le . Il doit alors faire face aux prétentions d'un dénommé Pierre qui muni d'une bulle pontificale de Grégoire XII lui conteste la titre et s'empare des biens de l'archidiocèse dépendant des États du roi de France et du comte de Foix. Bérenger résilie sa fonction en en faveur de Philippe Ier de Levis[1]. Le pape Martin V lui accorde alors la commende de l'évêché d'Agde et le titre archiépiscopal d'archevêque titulaire de Tyr. Il ne conserve son nouvel évêché qu'environ 14 mois et meurt en 1429[2]

Notes et référencesModifier

  1. R.P. Charles-Louis Richard et Giraud, Bibliothèque sacrée ou Dictionnaire universel, historique, dogmatique, canonique, géographique et chronologique des sciences ecclésiastiques, Paris, 1827, tome XXVIII, p. 108.
  2. Honoré Fisquet La France pontificale, histoire chronologique et biographique des archevêques et évêques de tous les diocèses de France depuis l’établissement du christianisme jusqu’à nos jours, divisée en 18 provinces ecclésiastiques, (Gallia christiana), « Diocèse d'Agde », p. 487-488