Ayman Asfari

homme d'affaire syrien vivant au Royaume-Uni
Ayman Asfari
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur général
Petrofac
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
أيمن أصفريVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Ayman Asfari (arabe : أيمن أصفري), né le en Syrie, est un homme d'affaires du secteur pétrolier, de nationalité syrienne. Il est le 46e plus riche milliardaire britannique, avec une fortune nette équivalente à 1,1 milliard de dollars américains. Il est également le directeur exécutif de Petrofac, une compagnie pétrolière dont le siège est basée à Jersey, un paradis fiscal britannique situé dans les îles anglo-normandes.

BiographieModifier

La fondation Asfari (anglais : Asfari Foundation est établie en 2006 par Ayman et Sawsan Asfari et est basée à Londres. Elle est fondée par la famille Asfari et comporte cinq gérants. La fondation supporte des projets qui encourage le développement de société civiles et fournit des services humanitaires d'urgence. Elle offre également des formations académiques[1]. Cette fondation à notamment financé lInstitut Asfari pour la société civile et de la citoyenneté (Acronyme : AIAUB, Asfari Institute for Civil Society and Citizenship créé par l'American University of Beirut (AUB)[2].

Ayman Asfari a également fondé The Syria Campaign, un organisme d'information qui soutient les Casques blancs et prône une transition politique en Syrie[3].

En mai 2017, Asfari et sa femme font une donation de 100 000 livres sterling pour la campagne électorale du Parti conservateur britannique, quelques jours avant qu'Asfari ait un rendez-vous pour un entretien par le Serious Fraud Office, en relation avec l'enquête à propos de ses relations avec l'Unaoil (en) (une entreprise pétrolière basée sur le paradis fiscal de Monaco[4]. Ayman et Sawsan Asfari ont donné un total de 794 000 livres au parti entre 2009 et 2017[5].

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Nadia Montasser, « The Asfari Foundation UK Masters scholarship », Al-Fanar Media, (consulté le ).
  2. (en) « AUB Asfari Institute for Civil Society and Citizenship holds inaugural conference on new spaces of civil society activism in Arab world », sur aub.edu.lb, miroir archive.org.
  3. Kasia Moreno, « How To Help Syria », Forbes, 4 avril 2016, [1].
  4. (en) Billy Kenber, « Unions prove no match for May's millionaire donors », The Times,‎ , p. 12.
  5. Private Eye, no 1445, 2 juin 2017, p. 13.

BibliographieModifier

Liens externesModifier