Axelle Étienne

bicrosseuse française

Axelle Étienne est une coureuse cycliste française spécialiste du BMX née le . Vainqueur du Championnat de France Elite en 2017 à 19 ans[1], elle est également médaillée de bronze aux mondiaux 2019.

Axelle Étienne
Image dans Infobox.
Axelle Etienne en 2018
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (24 ans)
BondyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Lempdes BMX Auvergne
Spécialité

BiographieModifier

Axelle naît à Bondy et grandit à Vaujours, dans le département de la Seine-Saint-Denis. Ses parents sont originaires de l'île de la Guadeloupe.

Elle commence le BMX à l'âge de 8 ans, encouragée par son frère Patrick, qui pratiquait déjà cette discipline. Douée d'un talent très précoce, elle intègre rapidement le club de Lempdes BMX Auvergne avant de rejoindre le Pôle France Jeunes BMX à Bourges en 2012. Elle glanera ses premiers titres de Championne de France Cadette en 2013[2] et 2014[3] respectivement à Massy et Saint-Quentin-en-Yvelines.

En 2015, en tant que Junior, elle remporte la quasi-totalité des compétitions majeures de sa catégorie lors d'un mois de juillet fantastique. La tricolore réalise le triplé en décrochant l'or aux Championnat de France[4], aux Championnats d'Europe[5] ainsi qu'aux Championnats du Monde[6] de BMX à Zolder. L'année suivante, Axelle rejoint le Pôle France du Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. Elle débute également très bien sa saison remportant en février l'Open Elite BMX Indoor de Caen[7]. Elle est alors annoncé par une partie des observateurs comme une sèrieuse chance de médaille[8] pour la France aux Jeux Olympiques de Rio 2016.

Malheureusement, une fracture de la cheville subite lors de la 3ème manche de Coupe du monde Elite à Papendal[9] l'empêche de participer aux Championnats du Monde et remet en cause sa participation aux JO. Elle sera tout de même sélectionnée dans le Groupe France Rio 2016 en tant que remplaçante[10],[11]. Axelle se relèvera très vite de la désillusion des Jeux Olympiques en obtenant dés décembre la première place au 21ème Open Elite Indoor de Saint-Etienne[12].

En , elle décroche la médaille d'or aux Championnats de France à Bordeaux[13]. Une première pour elle en catégorie Elite. Malgré une chute en finale des Championnats d'Europe où elle n'obtiendra que la 8ème place[14], Axelle signera par contre une belle 5ème place à l'occasion de ses premiers Championnats du Monde Elite[15]. En Novembre de la même année, le club Chambéry CF lui octroie une bourse d'étude de 1 500 euros pour son deuxième prix au Souvenir Etienne-Fabre[16], une bourse honorant les jeunes cyclistes poursuivant des études supérieures. Titulaire d'un BAC Scientifique[17] obtenu avec une année d'avance, elle souhaite devenir kinésithérapeute à la fin de sa formation en biochimie. En , elle a rejoint l'« Armée des Champions »[18]. Un dispositif d'accompagnement pour athlètes de haut niveau leur permettant de se consacrer pleinement au sport et à la performance en vue de grandes échéances sportives, et notamment les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Compte tenu de son niveau de précocité, Axelle Étienne est déjà considérée comme la bicrosseuse la plus talentueuse de sa génération. Elle peut espérer un podium lors des JO de Tokyo 2020. Elle atteindra surtout sa plénitude lors de l'Olympiade suivante sur ses terres, à Paris.[non neutre]

PalmarèsModifier

 
Axelle Étienne lors d'un entraînement au Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines

Jeux olympiquesModifier

  • Tokyo 2021

7e de la finale Olympique.

Championnats du mondeModifier

Coupe du mondeModifier

  • 2019 : 31e du classement général
  • 2020 : 8e du classement général
  • 2021 : 31e du classement général

Championnats d'EuropeModifier

Championnats de FranceModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Axelle Etienne inaugure son palmarès Elite », sur Fédération Française de Cyclisme (consulté le )
  2. « Championnat de France et Challenge National BMX 2013 à Massy... », sur BMX2DAY, (consulté le )
  3. « Axelle Etienne double la mise », sur Fédération Française de Cyclisme (consulté le )
  4. « Championnats de France de BMX : les favoris au rendez-vous », sur Fédération Française de Cyclisme (consulté le )
  5. « Axelle Etienne signe un doublé en Juniors Dames », sur Fédération Française de Cyclisme (consulté le )
  6. « Axelle Etienne World Champ, Kimmann performe », sur Fabmx1.com, (consulté le )
  7. « Replay et Résultats du Caen Indoor BMX 2016 », sur BMX2DAY, (consulté le )
  8. « Axelle Etienne, rideuse en route pour les Jeux Olympiques », sur France 3 Régions Auvergne Rhône-Alpes, (consulté le )
  9. « Fracture de la cheville pour Axelle Etienne », sur Fédération Française de Cyclisme (consulté le )
  10. « BMX – SÉLECTION JO DE RIO 2016 », sur Fédération Française de Cyclisme (consulté le )
  11. « A bout de souffle avec Axelle Etienne », sur Esprit Bleu, France Olympique, (consulté le )
  12. « 21ème Indoor de Saint-Etienne : Succès de Axelle Etienne et David Graf », sur BMX2DAY, (consulté le )
  13. « Axelle Etienne inaugure son palmarès Elite », sur Fédération Française de Cyclisme (consulté le )
  14. « Déception des lempdais aux Championnats d'Europe », sur France 3 Régions, (consulté le )
  15. « Championnats du monde de BMX : Sylvain André en argent, Joris Daudet en bronze », sur lequipe.fr, (consulté le )
  16. « Axelle Etienne reçoit une bourse d'études », sur sports-auvergne.fr, (consulté le )
  17. « Axelle Etienne, prête au cas où », sur lamontagne.fr, (consulté le )
  18. « Axelle Etienne rejoint l'Armée des Champions », sur lepays.fr, (consulté le )

Liens externesModifier