Ouvrir le menu principal

Avrankou
Administration
Pays Drapeau du Bénin Bénin
Département Ouémé (préfecture)
Maire Eugène Lonegnon
Démographie
Population 128 050 hab. (2013[1])
Densité 1 642 hab./km2
Géographie
Coordonnées 6° 33′ 00″ nord, 2° 40′ 00″ est
Superficie 7 800 ha = 78 km2
Divers
Langue(s) Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bénin

Voir la carte administrative du Bénin
City locator 14.svg
Avrankou

Géolocalisation sur la carte : Bénin

Voir la carte topographique du Bénin
City locator 14.svg
Avrankou

Avrankou est une ville du sud-est du Bénin, chef-lieu de la commune du même nom et préfecture du département de Ouémé.

Sommaire

GéographieModifier

La Commune d'Avrankou est située dans le Département de l'Ouémé au Sud-Est du Bénin. Elle couvre une superficie de 78 km2 et représente 6,0 % de la superficie totale du département de l'Ouémé (1 281 km2) et 0,07 % de la superficie du territoire national (114 763 km2). Elle est limitée au Nord par la Commune de Sakété, au Sud par les Communes d'Adjarra et de Porto Novo, à l'Est par la Commune d'Ifangni et le Nigeria, et à l'Ouest par la Commune d'Akpro-Missérété.

Le relief de la commune est constitué de plateaux de basse altitude. On y distingue deux types de sols : les sols ferralitiques qui sont prépondérants (occupent plus de 80 % des sols de la Commune) et les sols hydromorphes dans la zone marécageuse.

Le climat, chaud et humide est caractérisé par deux saisons sèches (novembre à février, juillet à août) et deux saisons humides (mars à juillet, septembre à novembre).

La Commune est traversée par 16 km2 de bas-fonds soit environ 21,5 % de sa superficie totale. Ces derniers sont traversés par des cours d'eau : Hounsou tokpa, Atchoukpa tokpa, Gbokouso tokpa, Danmè kpossou tokpa, Wamon tokpa, Sado tokpa, Agonmaya, Sogbo, Adogba, Tokpa agua, qui sont pour la plupart navigables.

 
Indigènes aux abords de la gare d'Avrankou (Dahomey).

La flore de la commune est constituée principalement de forêts de raphia (Raphia hookeri, Raphia vinifera), de Ficus congensis, de Cyperus papyrus, de palmeraies et des îlots de forêts abritant le fétiche Oro.

http://avrankou.e-monsite.com/pages/presentation/situation-geographique-de-la-commune-d-avrankou.html

Avrankou était une localité dans laquelle habitaient les « aïzos » en collaboration avec les « Anagos ». Mais la domination de ces derniers sur les terriens pousse le normé « Avran », le « kabiéssi » (roi) de toute la population de ce territoire à tuer tous les « Anagos » et leurs est enterré dans un même trou en plantant au sein de ce trou une plante appelée communément « Avran » en "torigbe". Alors, après la mort du roi Avran,les invités demandent où est le pays d'Avran qui est mort. En résumé la mort d'Avran est surtout la signification du nom « Avrankou » car la mort en langue tori est : (koi).

PopulationModifier

Lors du recensement de 2013 (RGPH-4), la commune comptait 128 050 habitants[1].

ÉconomieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b INSAE, Effectifs de la population des villages et quartiers de ville du Bénin, (RGPH-4, 2013), février 2016, p. 64 [1]

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Basile Marius Gandonou, Monographie de la commune de Avrankou, Afrique Conseil, mars 2006, 59 p. [lire en ligne]
  • Jacques Gbemetonou, Gestion du Parimoine socioculturel et cultuel de la Commune de Avrankou, GRIN Verlag, 2018, 86 p. (ISBN 9783668759930) (Mémoire de Maîtrise 2016)