Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Médicis (homonymie).

Avérard de Médicis aurait été, à la fin du VIIIe siècle en Italie, un chevalier au service de Charlemagne qui combattait alors les Lombards.

Défié par un géant lombard nommé Mugello, il accepta le combat qu'il remporta et au cours duquel son bouclier d'or reçut un coup de massue de laquelle pendaient six boules fraîchement ensanglantées, imprimant ainsi la marque des six boules rouges dessus[1]. Averard en fit ses armoiries et hérita des biens du vaincu, de là les terres, les villes et châteaux que les Médicis possédèrent dans cette partie du territoire florentin portant le nom du géant, Mugello[2]. Selon la biographie légendaire des Médicis que la famille s'est elle-même forgée, Avérard est le plus ancien ancêtre de la famille des Médicis, celui qui a fondé la dynastie[3].

RéférencesModifier

  1. D'où la légende du blason des Médicis : écu d’or à 6 tourteaux de gueules, jusqu'à Pierre II de Médicis en faveur duquel le roi Louis XII aurait changé la couleur rouge du premier tourteau en celle d’azur chargé de trois fleurs de lys d’or. Source : Palliot, La Vraye et parfaite science des armoiries, 1660.
  2. Alexandre Dumas, Les Médicis, Michel Lévy frères, , 269 p. (lire en ligne).
  3. Alexandre Dumas, Les Médicis, Michel Lévy frères, (lire en ligne), p. 2.