Aurélien du Saint-Sacrement

père carme espagnol en cours de béatification

Aurélien du Saint-Sacrement
Image illustrative de l’article Aurélien du Saint-Sacrement
Vénérable
Naissance
Berriz (Pays basque)
Décès (à 76 ans) 
Aluva (Inde)
Nom de naissance Pierre Landeta Azcueta
Autres noms Pedro Landeta Azcueta, Pedro Landeta
Nationalité Drapeau de l'Espagne espagnol
Ordre religieux Ordre des Carmes déchaux
Fête 16 novembre

Aurélien du Saint-Sacrement (à l'état civil: Pedro Landeta Azcueta), né le à Basauri (Espagne) et décédé le à Aluva, au Kerala (Inde), est un prêtre carme déchaux basque espagnol, missionnaire en Inde du Sud, directeur de séminaire et grand promoteur de la dévotion eucharistique. La cause de sa béatification est ouverte.

BiographieModifier

Né le à Basauri (Espagne) le jeune entre au noviciat des carmes déchaux de Larrea à l'âge de 15 ans, prenant le nom de religion d'Aurélien du Saint-Sacrement lors de sa profession religieuse le 5 août 1903 à Larrea. Il prononce ses vœux définitifs le 12 août 1906 à Vitoria-Gasteiz et est ordonné prêtre le 17 décembre 1910 à Pampelune.

En 1913[1], le père Aurélien part comme missionnaire en Inde du Sud. Dans le pays, il forme les séminaristes de la côte Malabar. Durant 51 ans il forme plus de 6 000 séminaristes, dont 2 300 qu'il dirige durant toute leur période de formation (soit sept années). Il assure la charge de recteur du séminaire d'Aluva de 1944 à 1956. Il rédige plusieurs ouvrages de spiritualité, et s'investit pour diffuser la dévotion à l'adoration eucharistique[2],[3].

Le père Aurélien du Saint-Sacrement meurt le à Aluva (Inde), âgé de 76 ans[2].

SpiritualitéModifier

Le père Aurélien est remarqué pour sa dévotion à l'Eucharistie et son enseignement constant de ce qu'il considère être le « noyau de la prêtrise ». Il est directeur national de la Ligue eucharistique de 1928 à 1945. Durant cette période, cette association triple le nombre de ses membres. En 1931 puis en 1937, il organise le Congrès Eucharistiques national (en Inde). Il aide à promouvoir l'adoration eucharistique quotidienne et nocturne en Inde, mais également en Birmanie et au Sri Lanka. En 1933, il publie un calendrier des églises où l'adoration continue est en place (24 heures sur 24). Il recense 868 églises. D'après certains de ses biographes, le nombre important de séminaristes en Inde (aujourd'hui) est en partie dû à son travail d'évangélisation[2].

VénérationModifier

Notes et référencesModifier

  1. Suivant les sources, l'année d'arrivée en Inde est 1912 ou 1913.
  2. a b c et d (en) « Venerable Aureliano of the Blessed Sacrament », sur Catholic Saints Info, catholicsaints.info (consulté le 27 novembre 2017).
  3. (es) « ¿Canonizables? 2 - P. Aureliano », sur Carmélites Déchaussées de Navarre, ocdnavarra.com, (consulté le 27 novembre 2017).
  4. (en) « 1963 », sur Hagigraphy Circle, newsaints.faithweb.com (consulté le 27 novembre 2017).

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Father Aurelian of the Blessed Sacrament : an apostle of the Eucharist (1887-1963), Inde, St. Joseph's Pontifical Seminary, .
  • (en) Dominic of St Teresa, Father Aurelian of the Blessed Sacrament (1887-1963), St. Joseph's Pontifical Seminary, .
  • (eu) Domingo Fernández Mendiola, (O.C.), Aita Aureliano, karmeldarra (1887-1963) : Indian 51 urtez apaiz berrien moldatzaille, Carmen, .
  • (es) Manuel de Unciti, Un hombre todo fuego : Aureliano del Smo. Sacramento, 1887-1963, Madrid Espiritualidad, .