Athénée Adolphe Max

Athénée Adolphe Max

Description de cette image, également commentée ci-après
photo de l'entrée principale
Identité
Surnom AAM
Histoire et statut
Fondation 1909
Type Établissement d'enseignement public
Administration
Composante Ville de Bruxelles
Réseau enseignement officiel
Études
Population scolaire 600 (en 2018) [1]
Formation secondaire
Options latin, grec, mathématiques, sciences, sciences économiques, espagnol[2].
Langues français
Localisation
Ville Ville de Bruxelles
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Site web http://adolphemax.be
Coordonnées 50° 50′ 58″ nord, 4° 22′ 55″ est
Géolocalisation sur la carte : Bruxelles
(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Athénée Adolphe Max
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Athénée Adolphe Max

L'athénée Adolphe Max est une école d'enseignement secondaire de la Ville de Bruxelles faisant partie du réseau de l'enseignement officiel[3]. Elle est située à l'est du centre de Bruxelles, près du quartier des Squares.

Historique modifier

Un premier bâtiment est conçu en 1904 par l'architecte Edmond De Vigne. En 1909 deux écoles laïques furent créées. Un premier lycée Carter pour filles, nommé ultérieurement Carter en hommage à la première directrice, et un athénée pour garçons, nommé ultérieurement Athénée Adolphe Max d'après le célèbre bourgmestre de Bruxelles Adolphe Max[4]. En 1978, les deux écoles secondaires fusionnent en un seul athénée et adoptent le nom d'athénée Adolphe Max en 1990[5],[6].

Description modifier

L'athénée Adolphe Max est une école basée sur la valorisation de l'effort dans un cadre respectueux. L'objectif de l'athénée est de transmettre une formation de qualité pour développer les compétences intellectuelles et morales des élèves afin qu'ils aient le niveau pour aborder un enseignement supérieur avec succès[7].

L'école comptent deux préaux :

  • le préau Carter composé de trois étages dans lequel se trouvait jadis le lycée Carter.
  • le préau Max composé de trois étages dans lequel se trouvait jadis l'Athénée Adolphe Max pour garçons.

L'établissement compte une association des parents (APMAX) et un groupe école Amnesty actif[8].

En 2022, l'athénée Adolphe Max est devenu la première école en Région bruxelloise à proposer une double immersion, en néerlandais et en anglais[9],[10].

Transports près de l’athénée Adolphe Max modifier

L’athénée est situé près de la gare de Bruxelles-Schuman, de la station de métro Schuman où passent les lignes de métro    et   , de l’arrêt Ambiorix desservie par les bus  ,  ,  ,   à l’arrêt Ambiorix et de l’arrêt Clovis (actuellement en travaux)[11] desservie par le Bus   a l’arrêt Clovis[12],[13].

Élèves célèbres modifier

Notes et références modifier

  1. « Sécurité dans les écoles: comment empêcher les intrusions? »
  2. « Sections - Athénée Adolphe Max », sur adolphemax.be
  3. « Enseignement.be - Annuaire : Athénée Adolphe Max », sur Enseignement.be (consulté le )
  4. Christian Laporte, « L’Athénée Max a 100 ans », sur La Libre.be (consulté le )
  5. DH Les Sports+, « Adolphe Max est centenaire », sur DH Les Sports +, (consulté le )
  6. « Athénée Adolphe Max – Inventaire du patrimoine architectural », sur monument.heritage.brussels (consulté le )
  7. « Athénée Adolphe Max | Instruction publique », sur instructionpublique.bruxelles.be (consulté le )
  8. « Action On n’enferme pas un enfant. Point. au Collège Saint-Pierre et à l’Athénée Adolphe Max », sur Amnesty International Belgique (consulté le )
  9. Victor Dethier, « Une première à Bruxelles : l'Athénée Adolphe Max va proposer la double immersion néerlandais-anglais », sur BX1, (consulté le )
  10. ville de Bruxelles, « Une filière en double immersion « néerlandais et anglais » » (consulté le )
  11. « www.stib-mivb.be », sur www.stib-mivb.be (consulté le )
  12. « situation de l'athénée Adolphe Max » (consulté le )
  13. « Contact | Athénée Adolphe Max » (consulté le )
  14. (en) « Pierre R. Deligne Curriculum Vitae » (consulté le )
  15. « Adolphe Max est centenaire » (consulté le )

Liens externes modifier