Astrid Lambrecht

chercheuse franco-allemande
Astrid Lambrecht
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directrice de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Autres informations
Distinctions

Astrid Lambrecht est une chercheuse en physique théorique franco-allemande née le à Paris. Ses recherches portent plus spécifiquement sur les fluctuations du vide et l'effet Casimir. En 2013, ses travaux sur ce sujet sont récompensés par une médaille d'argent du CNRS[1].

BiographieModifier

Astrid Lambrecht entame ses études secondaires[Quoi ?] à l'Université d'Essen en Allemagne dans les domaines de la médecine et la physique.
Elle poursuit ses études à l'Imperial College de Londres où elle sera diplômée en 1991[2].
En 1995, elle soutient une thèse de doctorat en physique quantique à l'Université Pierre-et-Marie-Curie intitulée "Atomes froids et fluctuations quantiques"[3].
Après un stage postdoctoral à l'Institut Max Planck, elle intègre le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) en 1996 comme chargée de recherche dans le laboratoire Kastler Brossel (LKB).
Entre 2007 à 2014, Astrid Lambrecht est co-éditrice du journal Europhysics Letter (EPL) [4], préside un réseau européen sur l'effet Casimir[4] et est directrice adjointe du Laboratoire Kastler Brossel[4].
En 2016, elle assure la direction adjointe scientifique de l'Institut national de physique (INP) puis sa direction à partir de juin 2018[5].
Depuis 2016, elle est membre du conseil scientifique de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST)[4].

Elle est lauréate du prix Aimé-Cotton de la Société française de physique en 2005[4], de la médaille d'argent du CNRS en 2013[4] et du prix Gentner-Kastler de la Société française de physique et de la Deutsche Physikalische Gesellschaft en 2016[4],[6].

Elle est également auteur, avec Gert-Ludwig Ingold, d'un ouvrage de vulgarisation scientifique concernant la physique moderne rédigé en allemand "Die 101 wichtigsten Fragen - Moderne Physik" publié en 2008[7].

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Talents du CNRS - Astrid Lambrecht », sur CNRS.fr (consulté le 3 janvier 2019).
  2. « CV Astrid LAMBRECHT », sur www2.assemblee-nationale.fr/ (consulté le 4 janvier 2019).
  3. « Archive Ouverte HAL », sur https://hal.archives-ouvertes.fr (consulté le 4 janvier 2019).
  4. a b c d e f et g « Astrid Lambrecht prend la direction de l’INP », sur CNRS, (consulté le 3 janvier 2019)
  5. « Nominations au Journal officiel de la République française », sur jorfsearch.steinertriples.fr (consulté le 4 janvier 2019).
  6. « Astrid Lambrecht, lauréate du Prix-Gentner Kastler 2016 », sur CNRS, (consulté le 3 janvier 2019)
  7. (de) GL Ingold et A Lambrecht, Die 101 wichtigsten Fragen : Moderne Physik, CH Beck, , 158 p. (ISBN 978-3-406-56803-9, présentation en ligne)