Association nationale pour le droit de vote des femmes (Suède)

association suédoise pour le droit de vote des femmes

Association nationale pour le droit de vote des femmes
Image dans Infobox.
Histoire
Fondation
Dissolution
Cadre
Domaine d'activité
Droit de vote des femmes en SuèdeVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Organisation
Membres
13 883 être humain (), 209 organisation (), 236 organisation (), 16 103 être humain (), 237 organisation (), 16 159 être humain (), 14 416 être humain (), 215 organisation (), 215 organisation (), 14 856 être humain (), 15 959 être humain (), 209 organisation (), 17 057 être humain (), 213 organisation (), 14 131 être humain (), 185 organisation (), 12 042 être humain (), 172 organisation (), 174 organisation (), 11 869 être humain (), 157 organisation (), 11 223 être humain (), 134 organisation (), 11 065 être humain (), 10 173 être humain (), 112 organisation (), 73 organisation (), 7 943 être humain (), 4 808 être humain (), 47 organisation (), 3 950 être humain (), 35 organisation ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateur
Présidents

La Landsföreningen för kvinnans politiska rösträtt ou LKPR (Association nationale pour le droit de vote des femmes) est une association féministe suédoise qui militait pour le droit de vote des femmes.

En 1902, Föreningen för kvinnans politiska rösträtt est fondée, transformée en Landsföreningen för kvinnans politiska rösträtt en 1903[1]. Les fondatrices sont Anna Whitlock, Lydia Wahlström et Signe Bergman. Le LKPR devient une organisation nationale regroupant par branches locales des organisations militant pour le suffrage féminin. L'organisation est dissoute en 1921, lorsque le droit de vote, accordé deux ans plus tôt, est mis en œuvre pour la première fois lors des élections législatives.

Au niveau international, elle était membre de l'Alliance internationale des femmes.

HistoireModifier

En 1884, la première motion pour le suffrage des femmes est présentée au parlement suédois par Fredrik Borg.

Le 4 juin 1902, Föreningen för Kvinnans Politiska Rösträtt (FKPR) est fondé, entre autres par Anna Whitlock, Lydia Wahlström et Signe Bergman.

En 1917, la LKPR organise une réunion pour une manifestation à Stockholm, avec comme orateurs la libérale Gulli Petrini et la social-démocrate Ruth Gustafson.

PrésidentesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Hedvall, Barbro (2011). Vår rättmätiga plats: om kvinnornas kamp för rösträtt. Stockholm: Bonnier fakta. Libris 12141988. (ISBN 978-91-7424-119-8)

SourcesModifier

Articles connexesModifier