Asnath

femme de Joseph dans la Genèse

Asnath, en hébreu אָסְנַת (’āsĕnat), est une femme mentionnée dans le livre de la Genèse en tant que fille de Potiphera, prêtre de On (Héliopolis), et femme de Joseph. Elle est la mère d'Éphraïm et Manassé (Gn 41). Le nom de son père, Potiphera, a la même étymologie que Potiphar, l'officier de Pharaon qui achète Joseph comme serviteur puis comme intendant de sa maison. Devenu vice-roi d'Égypte, Joseph prend Asnath pour épouse et ils ont deux enfants : Manassé et Éphraïm dont les descendants donneront deux des douze tribus d'Israël.

Asnath
Image dans Infobox.
Biographie
Père
Shechem (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Conjoint
Enfants
Rembrandt, Jacob bénissant les enfants de Joseph, 1656.

Son nom est écrit Asenath dans le texte hébreu massorétique de la Bible et Aseneth dans le texte grec de la Septante. Ce nom est d'origine égyptienne. Il signifie vraisemblablement elle appartient à Neith[1]. Pendant la période du Second Temple, le mariage du patriarche Joseph avec une étrangère fille d'un prêtre païen a dû poser des problèmes théologiques. Pour expliquer cette situation, le récit grec Joseph et Aseneth (en) composé vers le Ier siècle av. J.-C./Ier siècle la présente comme une convertie. Elle rejette l’idolâtrie des Égyptiens et s'attache au Dieu d'Israël avant son mariage avec Joseph[2].

D'après un midrach de la tradition juive (Pirke de Rabbi Eliezer), Asnath est la fille de Dinah, fille de Jacob, qui a été violée par Sichem[3], en faisant : la femme de son oncle Joseph.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Gale A. Yee, « Asenath », dans David Noel Freedman (dir.), Anchor Bible Dictionary (en), vol. 1, Doubleday, .
  2. (en) G. W. E. Nickelsburg, « Joseph and Aseneth », dans Michael E. Stone (dir), Jewish Writings of the Second Temple Period : Apocrypha, Pseudepigrapha, Qumran Sectarian Writings, Philo, Josephus, , p. 65-71.
  3. Pirke De-Rabbi Eliezer chapitre 38.

Article connexeModifier