Ouvrir le menu principal

Les Arvii, ou Arviens sont un peuple gaulois, établi dans la province romaine de la Gaule lyonnaise plus précisément dans la troisième lyonnaise; ils sont cités seulement par Ptolémée; leur existence et leur localisation sont l'objet d'un débat qui a animé les géographes et historiens du XIXe siècle; leur capital serait Vagoritum. Danville les situe entre les Diablintes et les Cénomans, aujourd'hui dans le Maine (départements de la Sarthe et de la Mayenne) avec Vagoritum à Thorigné-en-Charnie et à Saulges[1],[2]. Cette hypothèse même si elle a été reprise, ne résiste pas aux critiques de l'époque et à l'archéologie[3].

Ce peuple est également revendiqué par les bretons, sa situation la plus probable est l'Orne avec Vagoritum à Argentan.

Notes et référencesModifier

  1. J. R. Pesche, Dictionnaire topographique, historique et statistique de la Sarthe, t. 2, (lire en ligne), p27 p261
  2. Aristide Matthieu Guilbert, Histoire des villes de France, avec une introduction générale pour chaque province : Maine. - Perche., vol. 3, Paris, Furne et Cie - Perroitin - H. Fournier, , 628 p. (lire en ligne), p. 367.
  3. Mémorial de la Mayenne : Les Arviens, t. 4, Laval, Godbert, (lire en ligne), p. 319-337

SourceModifier

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Arvii » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource)