Ouvrir le menu principal

Arthur Bommelaer

ingénieur et dirigeant français

Arthur Bommelaer est un ingénieur et dirigeant français, né le 4 octobre 1879 à Dunkerque et mort le à Paris[1].

Arthur Bommelaer
Arthur Bommelaer Portrait.jpg
Biographie
Naissance
Décès
(à 77 ans)
Nationalité
Formation
Ecole Polytechnique
Activité
ingénieur et dirigeant français
Autres informations
Grade militaire
Ingénieur en Chef du génie maritime
Mouvement
Membre du Redressement Français
Distinctions
Commandeur de la Légion d'Honneur

BiographieModifier

FamilleModifier

Il est le fils d'Arthur Joseph Édouard Bommelaer, capitaine de navire et capitaine de port et de Louise Julie Vannorbecke (elle-même issue d'une célèbre famille de marins dunkerquois, son père était capitaine au long cours). Un de ses ancêtres, Mathieu Bommelaer a été Corsaire au XVI siècle. Il se marie à Berthe Maillard dont il aura dix enfants, dont Michel, né en 2018, médecin et résistant[2] au cours de la guerre 1939-1945.

Carrière d’ingénieur et de dirigeantModifier

Après son baccalauréat, il prépare et intègre l'École polytechnique le 1er novembre 1900. A l’issue de ses études à l'X, il choisit le Génie Maritime et il est nommé ingénieur du génie maritime de 3ème classe le puis de 2ème classe le 1er octobre 1904[3]. Au , il est en poste dans les différents services de la Direction des constructions navales à Rochefort. Il est promu ingénieur de 1ère classe le [4] et suit pendant l’année 1910 les cours de la nouvelle école d’électricité. En poste à Paris, il est appelé pour assurer la responsabilité de chef du secrétariat du Directeur central des constructions navales et devient à partir du début de l’année 1914, Professeur à l'École d'application du Génie maritime, à Montparnasse. Le 18 janvier 1915 il est promu ingénieur principal du génie maritime, nommé Chevalier de la Légion d’Honneur[5] le 26 janvier 2016 et rejoint Dunkerque au début de l’année 1917 pour occuper des responsabilités opérationnelles auprès de l’Etat Major du Vice-Amiral Pierre Alexi Ronarc'h Commandant supérieur de la Marine de la zone des Armées du Nord. Au titre de son action, il est cité à l'ordre de l'Armée navale en avril 1918[6] et promu officier de la Légion d’Honneur le 3 avril 2018[7]. Promu, ingénieur en chef de 2ème classe le 13 mai 1919, il est détaché en congé sans solde et hors cadre le 30 novembre 1919 et versé dans les cadres de réserve le 2 décembre 1923.

 
Arthur Bommelaer en 1939, entouré de ses fils André, en tenue de la marine et de Michel, en tenue de l'armée de terre

A partir de cette période Arthur Bommelaer rejoint l’industrie et devient en 1925 membre du redressement français qui est placé sous le patronage du Maréchal Foch. Il est appelé comme secrétaire général de la Société Alsacienne de Constructions Mécaniques (SACM) puis nommé par son conseil d’administration président directeur général. Dans un contexte marqué par l’irruption de l’électricité puis la crise financière de 1929, il participe aux réflexions engagées[8] à cette époque sur l’organisation industrielle et la gestion de l’entreprise[9].

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Paris - Geneanet », sur www.geneanet.org (consulté le 13 septembre 2019)
  2. « Michel Bommelaer - Les Français Libres », sur www.francaislibres.net (consulté le 12 septembre 2019)
  3. « POLYTECHNICIENS ET MARINE NATIONALE - Page 28 - Forum PAGES 14-18 », sur forum.pages14-18.com (consulté le 12 septembre 2019)
  4. « Génie maritime », sur ecole.nav.traditions.free.fr (consulté le 12 septembre 2019)
  5. [http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH147/PG/FRDAFAN84_O19800035v0531557.htm « Minist�re de la culture - Base Léonore »], sur www2.culture.gouv.fr (consulté le 12 septembre 2019)
  6. « Génie maritime », sur ecole.nav.traditions.free.fr (consulté le 12 septembre 2019)
  7. [http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH147/PG/FRDAFAN84_O19800035v0531557.htm « Minist�re de la culture - Base Léonore »], sur www2.culture.gouv.fr (consulté le 12 septembre 2019)
  8. Hervé Joly, Diriger une grande entreprise au XXème siècle, Paris, Presses Universitaires François Rabelais, , pages 41, 48, 174, 408
  9. Hervé Joly, Diriger une grande entreprise au XXe siècle : L’élite industrielle française, Presses universitaires François-Rabelais, coll. « Perspectives Historiques », (ISBN 9782869065864, lire en ligne)
  10. [http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH147/PG/FRDAFAN84_O19800035v0531557.htm « Minist�re de la culture - Base Léonore »], sur www2.culture.gouv.fr (consulté le 12 septembre 2019)
  11. « Génie maritime », sur ecole.nav.traditions.free.fr (consulté le 12 septembre 2019)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier