Ouvrir le menu principal

Arrivée de l'Évangile
Le Duff, navire missionnaire, arrivant à Tahiti
Le Duff, navire missionnaire, arrivant à Tahiti

Observé par Drapeau de la Polynésie française Polynésie française
Type Fête légale
Signification Commémoration de l’arrivée de l’Évangile à Tahiti
Date 5 mars
Célébrations Cérémonies religieuses et publiques

L’Arrivée de l’Évangile est une fête commémorant l’ancrage à Tahiti le du navire des missionnaires chrétiens à l’origine des premières conversions autochtones au protestantisme. En Polynésie française, le est une fête légale et un jour férié et chômé[1].

Sommaire

HistoireModifier

 
Henry Nott (1899)

Rencontre entre tahitiens et missionnaires chrétiensModifier

Au milieu du XVIIIe siècle, le Royaume de Grande-Bretagne est secoué par le Grand réveil. En 1795, la Société missionnaire de Londres est créée afin d’envoyer des évangélisateurs dans les mers du Sud. James Wilson prend le commandement de son navire le Duff (en).

Le , le Duff prend la direction des mers du Sud.

Le , le navire de la Société missionnaire de Londres arrive dans la baie de Matavai (aujourd'hui située sur le territoire des communes de Arue et de Mahina) sur les côtes septentrionales de l'ile de Tahiti. Les missionnaires sont accueillis par Pōmare II. Peter Hagerstein, un marin déserteur, servit de truchement entre les missionnaires et le roi. Le missionnaire Henry Nott sera le plus rapide à maitriser le tahitien.

Évènement fondateur de l’Église protestante tahitienneModifier

Article connexe : Église protestante māòhi.

Fête légaleModifier

Le , le devient un jour férié en Polynésie française[2], afin de rassembler les habitants de la Polynésie française, comme le « 14 juillet » rassemble les Français[3].

Célébrations en Polynésie françaiseModifier

Cérémonies religieusesModifier

Considérant cet évènement comme l’acte fondateur de l’Église protestante mā’ohi, les paroisses protestantes organisent des célébrations comprenant chants et prières.

Un chant célèbre cet évènement : « Te tere mai nei ʼo Tārapu… » (Le Duff navigue sur l’océan…)[4].

Cérémonie publiqueModifier

 
Tombe de Henry Nott à Arue

Depuis le début des années 2000, la commune de Arue commémore cette fête par un dépôt de gerbe au cimetière de la famille Pomare, qui abrite les tombes de Pōmare II et Henry Nott[5],[6].

RéférencesModifier

  1. Flosse 2014.
  2. « Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Chronologie - », sur histoire.assemblee.pf (consulté le 20 mars 2016)
  3. Saura 2015.
  4. Saura 2015, p. 118.
  5. « L'arrivée de l'Evangile célébrée », sur TAHITI INFOS, les informations de Tahiti (consulté le 6 mars 2016)
  6. Saura 2015, p. 120.

BibliographieModifier

  • Pierre-Yves Toullelan (dir.) et Colin W. Newbury, Encyclopédie de la Polynésie, vol. 6 : la Polynésie s'ouvre au monde 1769-1842, Christian Gleizal/Les Éditions de l'Alizée, , 2e éd. (1re éd. 1986), 146 p., chap. 3 (« L'introduction du christianisme 1797-1815 »)
  • Gaston Flosse, Arrêté nº 546 CM du  : fixant la liste des fêtes légales et des jours fériés applicables aux agents en fonction dans les services et établissements publics de la Polynésie française, Papeete, (lire en ligne [PDF])
  • Bruno Saura, Histoire et mémoire des temps coloniaux en Polynésie française, Papeete, Au vent des îles, (1re éd. 2015), 376 p., 140 × 220 mm (ISBN 978-2-36734-081-4, présentation en ligne)
  • « Monument de l’arrivée des missionnaires protestants à Tahiti, le 5 mars 1797 », Tahiti Héritage,‎ (lire en ligne)
  • « ARIVEE (sic) DE L’EVANGILE 5 MARS 1797 », sur Site officiel de la commune de Mahina (consulté le 5 mars 2016)