Ouvrir le menu principal

Arfvedsonite[1],[2],[3],[4]
Catégorie IX : silicates[5]
Image illustrative de l’article Arfvedsonite
Général
Classe de Strunz 9.DE.25 (10 ed)
VIII/F.08-100 (8 ed)
Formule chimique [Na][Na2][(FeII)4FeIII]Si8O22(OH)2
Identification
Couleur Noir, vert profond sur les bords minces
Classe cristalline et groupe d'espace Prismatique (2/m)
(même symbole H-M) C2/m
Système cristallin Monoclinique
Macle Simple ou lamellaire parallèle à [100]
Clivage Parfait sur [110]
Cassure Irrégulière
Habitus Aggrégats fibreux, prismatique radial
Échelle de Mohs 5–6
Trait Gris verdâtre profond, gris-vert
Éclat Vitreux
Propriétés optiques
Indice de réfraction nα = 1.652–1.699
nβ = 1.660–1.705
nγ = 1.666–1.708
Pléochroïsme Fort : Bleu-vert, jaune-brun, gris-violet
Biréfringence δ = 0.014
Dispersion 2 vz ~ r > v forte
Transparence Translucide à opaque
Propriétés chimiques
Densité 3.3–3.5

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

L'arfvedsonite est une espèce minérale du groupe des silicates (sous-groupe des inosilicates, famille des amphiboles sodiques), de formule chimique [Na][Na2][(FeII)4FeIII]Si8O22(OH)2. Elle cristallise dans le système cristallin monoclinique prismatique et se présente typiquement sous forme de prismes rayonnants, étoilés ou fibreux de couleur noire verdâtre ou gris bleuâtre.

Découverte et étymologieModifier

L'arfvedsonite a été découverte en 1823 et nommée d'après le chimiste suédois Johan August Arfwedson (1792–1841)[3].

GîtologieModifier

C'est un minéral assez rare qui se trouve dans des intrusions de syénite à néphéline et dans des pegmatites et des granites agpaïtiques (peralcalines) comme le batholite Golden Horn dans le comté d'Okanogan (État de Washington) (localité type pour la zektzerite). On le trouve également au Mont Saint-Hilaire, Québec au Canada ; dans le complexe Ilímaussaq (sud du Groenland) et dans des pegmatites de la péninsule de Kola en Russie.

Minéraux associésModifier

Néphéline, albite, aegirine, riébeckite, katophorite, quartz[1].

Voir aussiModifier

 
Arfvedsonite, carrière de Poudrette, Mont Saint-Hilaire, Montérégie, Québec

Notes et référencesModifier

  1. a et b Arfvedsonite. Handbook of Mineralogy
  2. Arfvedsonite sur Mindat.org
  3. a et b Arfvedsonite. Webmineral
  4. IMA Master List
  5. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.

Voir ausssiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Deer, W.A., R.A. Howie, and J. Zussman (1963) Rock-forming Minerals, v. 2, Chain Silicates, p. 364–374

Liens externesModifier