Ouvrir le menu principal

Arden (roman)

roman de Frédéric Verger

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arden.

Arden
Auteur Frédéric Verger
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur éditions Gallimard
Collection Blanche
Date de parution
Nombre de pages 478
ISBN 978-2-07-013973-6

Arden est un roman de Frédéric Verger paru le aux éditions Gallimard.

Sommaire

Historique du romanModifier

Arden est le premier roman publié de son auteur. Il est retenu dans les premières listes de quinze livres en lice pour le prix Goncourt[1] 2013 et successivement intégré aux trois différentes sélections. Il est finalement battu, le , au douzième tour d'un scrutin très serré par quatre voix contre six à Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre[2]. Il est cependant lauréat de la Liste Goncourt : le choix polonais[3].

En 2014, il reçoit le prix Thyde-Monnier de la Société des gens de lettres, le prix Mémoire Albert-Cohen, le prix Michel-Dard, le prix Goncourt du premier roman ainsi que le prix Valery-Larbaud[4],[5].

RésuméModifier

L'histoire se déroule sur fond de Seconde Guerre mondiale en Marsovie, une principauté imaginaire d'Europe centrale[6]. Les deux personnages centraux sont deux amis, Alexandre de Rocoule, gérant du palace d'Arden, « homme à femmes à la gaité féroce, à la générosité égoïste », et Salomon Lengyel, veuf mélancolique et introverti. Tous deux ont une passion commune : l'opérette. Ils ont d'ailleurs tenté la rédaction, toujours inachevée, de plusieurs morceaux. Quand le pays est occupé par les nazis, qui commencent la persécution des juifs, les deux amis réagissent en écrivant une opérette, qui apparaît à Alexandre comme une possibilité de sauver la vie à Salomon et à sa fille Esther – dont il est amoureux.

ÉditionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Prix Goncourt 2013 : la première sélection dévoilée dans Télérama du 6 septembre 2013.
  2. Prix Goncourt 2013, Pierre Lemaitre a réussi un roman saisissant par Blaise de Chabalier dans Le Figaro du 4 novembre 2013.
  3. Frédéric Verger lauréat du prix “Liste Goncourt : le choix polonais” sur le site de l'Institut français en Pologne le 26 octobre 2013.
  4. « Frédéric Verger, Goncourt du premier roman. », sur lefigaro.fr,
  5. a et b Arden sur le site des éditions Gallimard
  6. Le nom de Marsovie est utilisé dans la version française (écrite par Flers et Caillavet) de l'opérette La Veuve joyeuse de Franz Lehár pour le pays nommé Pontevedro dans le livret original de Victor Léon et Leo Stein et Birkenfeld dans la pièce d'Henri Meilhac L'Attaché d'ambassade, qui l'a inspiré.