Ouvrir le menu principal

Archives départementales du Loiret

archives du département du Loiret

Archives départementales du Loiret
L'ancien couvent des Minimes abrite les fonds anciens
L'ancien couvent des Minimes abrite les fonds anciens
Informations générales
Type Archives départementales
Création (premier archiviste 1833)
Affiliation Conseil départemental
Directrice Frédérique Hamm
Ampleur 31 km
Période dès
Bâtiment
Bâtiment Ancien couvent des Minimes (dès 1913)
Construction XVIIe siècle
Destination initiale Couvent
Classement Cloître et chapelle[1]
Autres bâtiments Cité administrative Coligny (1976, 1987, 1998)
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loiret
Ville Orléans
Coordonnées 47° 54′ 09″ nord, 1° 54′ 07″ est
Site web www.archives-loiret.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Archives départementales du Loiret

Géolocalisation sur la carte : Loiret

(Voir situation sur carte : Loiret)
Archives départementales du Loiret

Géolocalisation sur la carte : Orléans

(Voir situation sur carte : Orléans)
Archives départementales du Loiret

Les archives départementales du Loiret sont un service du conseil départemental du Loiret (région Centre-Val de Loire, France).

GéographieModifier

 
L'immeuble des archives dans la cité administrative Coligny.

Les archives départementales disposent de deux bâtiments dans le centre d'Orléans.

Le premier est celui de l'ancien couvent des Minimes, le centre des archives historiques et généalogiques, qui abrite les fonds anciens (antérieurs à 1800), à l'angle des rues d'Illiers et des Minimes. Le cloître et la chapelle sont classés monuments historiques depuis le [1].

Le second est formé de trois tours dans la cité administrative Coligny construites en 1976, 1987 et 1998, dans l'ancienne caserne Coligny dans le faubourg Bannier. Il héberge les fonds modernes et contemporains (collections postérieures à 1800)[2].

HistoireModifier

Lors de leur création, les archives départementales du Loiret furent logées à la préfecture, dont elles dépendaient[3].

Ce n'est qu'à partir de 1833 que fut nommé un archiviste à temps plein, Charles-Louis de Vassal, qui réclama un local adapté mais n'obtint que l'aménagement d'une aile de la préfecture.

En 1861 arriva François Maupré, premier archiviste du département issu de l'école des chartes, qui s'illustra particulièrement par les mesures de sauvegardes qu'il prit lors de la guerre de 1870.

Jules Doinel, en poste entre 1875 et 1895, lança véritablement le classement des archives, en produisant des inventaires pour les séries A, B et C. Son successeur, Camille Bloch, poursuivit ces efforts.

 
Le château de Combreux

Jacques Soyer, arrivé en 1904, mit à profit la loi de séparation des Églises et de l'État pour obtenir l'installation des archives départementales au petit Séminaire de Sainte-Croix, dans l'ancien couvent des Minimes, devenu vacant. Ce nouveau lieu de conservation ainsi que l'accroissement progressif du nombre d'employés permirent une collecte plus importante de nouvelles pièces et un meilleur traitement des collections.

En 1934, Géraud Lavergne prit la succession de Soyer, et s'inquiéta rapidement du manque de place. Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, il réclama des moyens pour mettre à l'abri les documents, mais ne put organiser le déménagement que d'une faible proportion d'entre eux aux châteaux de Combreux et de l'Émerillon de Cléry-Saint-André[4]. Le dépôt des Minimes fut victime des bombardements du , et brûla presque entièrement.

FondsModifier

À la suite de l'incendie de 1940, une grande partie des fonds anciens ont été détruits. L'établissement a pu de nouveau accueillir le public au début des années 1960, grâce au conservateur des archives Louis Monnier : il présente par exemple de nouveaux dépôts de fonds privés (notaires subsistants, collection Jarry, fonds de l'évêché, etc) ainsi que des microfilms provenant des registres paroissiaux d'Ancien Régime (pour tout le Loiret), des registres de la Nation germanique de l'université d'Orléans, différents documents ayant d'autres origines, ou encore les études imprimées effectuées à partir d'archives avant leur destruction, etc. Le Guide d'Archives du Loiret en donne la description détaillée.

DirecteursModifier

Galerie de photosModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  • Henri Charnier, Rosine Cleyet-Michaud, Martine Cornède et Daniel Farcis, Guide des archives du Loiret. Fonds antérieurs à 1940, Orléans, Archives départementales du Loiret, 1982.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. a et b « L'ancien couvent des Minimes », notice no PA00098840, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Plans d'accès et répartition des collections sur le site du Conseil général du Loiret. Consultation : novembre 2009.
  3. Henri Charnier, Rosine Cleyet-Michaud, Martine Cornède et Daniel Farcis, Guide des archives du Loiret. Fonds antérieurs à 1940, Orléans, Archives départementales du Loiret, 1982.
  4. « Le château de l'Émérillon », notice no IA00013229, base Mérimée, ministère français de la Culture