Apollodore d'Athènes

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Apollodore.
Apollodore d'Athènes
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Athènes (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Athènes (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
ἈπολλόδωροςVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
Nationalité
Athènes (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Dème
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Domaine
Maîtres

Apollodore d’Athènes, parfois nommé Apollodore le Grammairien, (en grec ancien Ἀπολλόδωρος / Apollódôros) est un grammairien grec du IIe siècle av. J.-C.

BiographieModifier

Élève d’Aristarque de Samothrace à Alexandrie, il quitte la ville vers 146 av. J.-C.[1], sans doute pour Pergame[2]. Il passe la majeure partie de sa vie à Athènes, où il rédige des ouvrages d'érudition, dont une chronologie en vers iambiques pour la période allant de la guerre de Troie à 144 av. J.-C.

La compilation de récits mythologiques qui lui a été attribuée, dite Bibliothèque, serait en réalité bien postérieure à lui : l’œuvre cite un auteur romain, Castor l’Annaliste, contemporain de Cicéron (Ier siècle av. J.-C.). On appelle généralement l’auteur de la Bibliothèque le « pseudo-Apollodore ».

ÉditionsModifier

  • (de) Apollodore et Felix Jacoby, Die Fragmenter der griechischen Historiker, Berlin et Leyde, 1926-1958, 3 tomes, chap. 244
    réédition : Leyde, 1954-1960
  • (de) Apollodore et Felix Jacoby, Apollodors Chronik. Eine Sammlung der Fragmente, Berlin, .

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Apollodorus (grammarian) », dans Encyclopedia Britannica, (lire en ligne)
  2. (en) « Apollodorus of Athens », dans Encyclopedia Britannica, (lire en ligne)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Benedetto Bravo, La Chronique d'Apollodore et le Pseudo-Skymnos: érudition antiquaire et littérature géographique dans la seconde moitié du IIe siècle av. J.-C., Louvain, Peeters, coll. « Studia Hellenistica » (no 46), .

Articles connexesModifier

Liens externesModifier