Aphelinidae

Les Aphelinidae sont une famille d'insectes hyménoptères apocrites térébrants de la super-famille des Chalcidoidea. C'est une famille d'insectes entomophages très utilisée en lutte biologique.

MorphologieModifier

Chalcidien de petite taille (0,6 à 2 mm). Corps allongé, variant du jaune pâle au marron foncé, rarement d'éclat métallique.

  • Petit, peu sclérifié, non métallique,
  • Tête très transverse à yeux nettement séparés,
  • Antenne de 3 à 9 articles,
  • Abdomen bien rattaché au thorax,
  • Tarse à 4 ou 5 articles,
  • Nervure marginale assez longue, mais stigma court,
  • Ovipositeur peu visible.

Ils se différencient des Eulophidae par :

  • l'absence d'étranglement entre thorax et abdomen.

Taxonomie : sous-familles et genresModifier

Les Aphelinidae sont divisés en 7 sous-familles, dont 2 principales : Aphelininae (300 espèces), Coccophaginae (700 espèces), et 5 secondaires par leur nombre d'espèces : Eretmocerinae (52 espèces), Eriaporinae (22 espèces), Azotinae (90 espèces), Calesinae (3 espèces) et Eriaphytinae (2 espèces)).

Cette famille comporte 33 genres regroupant 1 200 espèces décrites.

  • Quelques genres :
  • Aphelininae : Aphelinus, Aphytis, Marlatiella, Marietta, Tumidiscapus, Centrodora, Neocales, Dirphys, Mesidia, Mesidiopsis, Bestiola.
  • Coccophaginae : Azotus, Ablerus, Encarsia, Physcus, Euxanthellus, Coccophagus, Aneristus, Prococcophagus, Prophyscus, Timbermlakiella, Lounsburyia, Coccophagoides, Aspidiotiphagus, Prospaltella.
  • Eriaporinae : Eriasporus, Myiocnema, Eunostiscus.
  • Eretmocerinae et autres sous-familles : Eretmocerus, Cales, Artas, Tetracyclos, Pteroptrix, Bardylis, Hispaniella, Archenosmus, Aphelosoma.

BiologieModifier

Ce sont en grande majorité des ecto ou endoparasitoides d'hémiptères sternorrhynches : cochenilles, pucerons, aleurodes. Certains parasitent des œufs d'orthoptères, lépidoptères ou des œufs, larves, pupes de diptères ou des Dryinidae.

30 % d'entre eux sont des hyperparasitoides d'Aphelinidae ou de Chalcidoidea. Les mâles sont également parfois hyperparasitoides à l'égard des femelles.

Famille bisexuelle, mais souvent les mâles sont rares et la parthénogenèse est donc fréquente. La fécondité varie de 200 à 500 œufs.

Les Aphelinus parasitent les pucerons. Les genres Encarsia, Eretmocerus attaquent les aleurodes. Les genres Aphytis, Coccophagus se développent aux dépens des cochenilles. Leur cycle dure de 10 à 30 jours.

Les genres Marietta (insecte) et Azotus sont des hyperparasites de cochenilles via des Hyménoptères.

Utilisation en lutte biologiqueModifier

Les Aphelinidae constituent une des plus importantes familles utilisées en lutte biologique avec plus de 90 succès d'acclimatations.

RéférencesModifier

  • Cendana, S.M. 1937. Studies on the biology of Coccophagus (Hymenoptera) a genus parasitic on nondiaspine Coccidae. University of California Publications in Entomology 6(14):337-399.
  • Clausen, C.P. 1940. Entomophagous Insects :688pp. McGraw Hill, New York; London.
  • Ferrière, C. 1965. Hymenoptera Aphelinidae d'Europe et du bassin Mediterranéen :206pp. Masson et Cie, Paris.
  • Graham, M.W.R. de V. 1976. The British species of Aphelinus with notes and descriptions of other European Aphelinidae (Hymenoptera). Systematic Entomology 1(2):123-146.
  • Hayat, M. 1983. The genera of Aphelinidae (Hymenoptera) of the World. Systematic Entomology 8:63-102.
  • Hayat, M. 1998. Aphelinidae of India (Hymenoptera: Chalcidoidea): a taxonomic revision. Memoirs on Entomology International 13:viii+416pp.
  • Huang, J. & Polaszek, A. 1998. A revision of the Chinese species of Encarsia Förster (Hymenoptera: Aphelinidae): parasitoids of whiteflies, scale insects and aphids (Hemiptera: Aleyrodidae, Diaspididae, Aphidoidea). Journal of Natural History 32:1825-1966.
  • Peck, O. Boucek, Z. & Hoffer, A. 1964. Keys to the Chalcidoidea of Czechoslovakia (Insecta: Hymenoptera). Memoirs of the Entomological Society of Canada No 34:170pp, 289 figs.
  • Rosen, D. & DeBach, P. 1979. Species of Aphytis of the World (Hymenoptera: Aphelinidae). Series Entomologica 17:801pp.
  • Viggiani, G. 1984. Bionomics of the Aphelinidae. Annual Review of Entomology 29:257-276.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier