Antonio Maria Salvini

Antonio Maria Salvini (alias Antonius Maria Salvinius, né le à Florence, † le 16 ou dans la même ville) était un écrivain, un poète et un philologue italien de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle.

Antonio Maria Salvini
Image dans Infobox.
Antonio Maria Salvini.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
FlorenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Membre de
Maître

BiographieModifier

Salvini, fils d'Andrea Salvini et de sa femme Eleonora, étudia à l'université de Pise et fut professeur de grec ancien à Florence de 1673 à 1725. Il devait parler couramment au moins huit langues. Il traduisit et commenta des tragédies antiques, des opéras et des comédies; il fut l'un des premiers italiens à traduire des œuvres littéraires anglaises dont. Il rédigea en outre un dictionnaire de la langue italienne, et composa des poésies. Généralement estimé et loué pour ses qualités et son savoir, il ne put échapper aux critiques de Magliabechi, de Fontanini, et surtout de Sergardi, qui, dans ses satires publiées sous le nom de Settano, le traita d'ambitieux et d'adulateur.

À Florence, Salvini était membre de l' Accademia della Crusca, de l' Accademia Fiorentina, de l' Accademia del Disegno et de l' Accademia degli Apatisti. Sur proposition de Robert Balle, il fut admis en 1716 à la Royal Society de Londres, à l'époque toujours présidée par Isaac Newton.Il était également membre d'une douzaine d'autres académies italiennes, dont l'Arcadie ou académie des Arcades (1691), l'académie des "Intronati" de Sienne, celle des "Concordi" de Ravenne, des "Gelati" et des "Innominati" de Bra.

Le botaniste italien Pier Antonio Micheli, un contemporain et collègue florentin, donna son nom (Salvini) à des fougères aquatiques, le genre Salvinia.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • « Antonio Maria Salvini », dans Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne : histoire par ordre alphabétique de la vie publique et privée de tous les hommes avec la collaboration de plus de 300 savants et littérateurs français ou étrangers, 2e édition, 1843-1865 [détail de l’édition]
  • (it) Maria Pia Paoli, "Anton Maria Salvini (1653-1723. Il ritratto di un « letterato » nella Firenze di fine Seicento", dans Jean Boutier, Brigitte Marin et Antonella Romano (éd.), Rome, Naples, Florence. Une histoire comparée des milieux intellectuels italiens (XVIIe – XVIIIe siècles), Rome, collection de l’École Française de Rome (no 355), 2005, p. 501-544.
  • (en) The Royal Society, Library and Information Services: List of Fellows of the Royal Society 1660-2006. Londres 2006.
  • (en) N.R.R. Fisher, Robert Balle, Merchant of Leghorn and Fellow of the Royal Society (ca. 1640-ca. 1734). Notes and records of the Royal Society 55(3), p. 351–371, Londres, 2001.

Liens externesModifier