Ouvrir le menu principal

Antoine et Julie

roman de Georges Simenon

Antoine et Julie
Auteur Georges Simenon
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Roman
Éditeur Presses de la Cité
Lieu de parution Paris
Date de parution 1953

Antoine et Julie est un roman policier de Georges Simenon, paru en 1953.

L'œuvre est écrite à Shadow Rock Farm, Lakeville (Connecticut), aux États-Unis, en décembre 1952.

Sommaire

RésuméModifier

Antoine et Julie se sont mariés aux alentours de la quarantaine.

Leurs premières années de mariage n'ont pas été sans nuages : la mère de Julie n'aimait guère son gendre dont elle méprisait la profession et qu'elle accusait d'avoir épousé Julie pour son argent. La belle-mère morte, les époux vivraient heureux, n'était le penchant d'Antoine pour la boisson.

De temps à autre, en effet, sa représentation finie, le prestidigitateur s'attarde, seul, dans de petits cafés, entraîné par un invincible besoin. Il rencontre parfois Dagobert, un raté qui lui emprunte de l'argent. Les retours, tardifs, d'Antoine sont très pénibles à Julie : ivre, il se pose des questions, se prétend malheureux et accable son épouse d'injustes reproches, qu'il regrette le lendemain.

Une nuit, en rentrant, Antoine trouve le médecin de famille au chevet de sa femme : sujette à des crises d'angine de poitrine, Julie devra désormais éviter toute émotion, et surtout elle doit toujours avoir avec elle certain médicament dont la privation pourrait lui être fatale en cas de crise. Néanmoins, le soir de Noël, Antoine abandonne son épouse au restaurant et va se saouler. Nouvelle alerte pour Julie.

Un soir, Julie s'aperçoit qu'elle n'a plus de médicament, et elle charge son mari d'aller lui en chercher. Antoine se laisse aller à boire, néglige de rapporter le précieux remède, et, lorsqu'il rentre, Julie est morte.

Dès cet instant, Antoine saura qu'il est devenu un homme – méprisé de ses voisins et fidèle au souvenir de la disparue – « qui ne boirait jamais plus et qui ne poserait pas de questions ».

Aspects particuliers du roman[1]Modifier

Histoire d’un couple : elle, dès le début, a pour son mari un amour qui ne changera jamais ; lui, évolue de l’affection à un attachement plus profond, et c’est de son point de vue que les faits sont racontés.

Les scènes principales du récit sont toutes construites sur un même schéma. Chaque fois, il y a une progression lente et inéluctable du drame, ce qui introduit dans le roman une fatalité discrète, mais réelle.

Fiche signalétique de l'ouvrageModifier

Cadre spatio-temporelModifier

EspaceModifier

Paris (quartier des Ternes).

TempsModifier

Vers 1920.

Les personnagesModifier

Personnage principalModifier

Antoine Morin. Prestidigitateur. Marié. 55 ans.

Autres personnagesModifier

  • Julie Travot, épouse d’Antoine
  • Hubert Doër, dit Dagobert, compagnon de rencontre d’Antoine.

AdaptationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. L'Univers de Simenon, sous la direction de Maurice Piron avec la collaboration de Michel Lemoine

Liens externesModifier

BibliographieModifier