Antoine Varlet

architecte belge

Antoine Varlet (Grivegnée, 1 août 1893 - Ixelles, 17 novembre 1940) est un architecte belge qui s'est spécialisé dans la construction d'immeubles à appartements de grand standing, de style Beaux-Arts, puis de style Art déco, dont il était souvent lui-même le promoteur et commanditaire[1].

Antoine Varlet
Crop - Architecte Antoine Varlet 01.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
IxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Antoine Joseph Varlet
Nationalité
Activité
Autres informations
Grade militaire
Conflits
Mouvement
Distinctions
signature d'Antoine Varlet
signature

BiographieModifier

Antoine Varlet fut, avec Michel Polak et Sta Jasinski, un des pionniers de la construction d'immeubles à appartements à Bruxelles.

Ses débuts et sa formation sont encore mal connus. Son nom apparaît pour la première fois dans l'environnement bruxellois en 1923 pour un complexe industriel au 42, rue de la Gare à Etterbeek[2] en collaboration avec son frère, l'architecte W. Varlet[3]. Encore en 1923, ils rénovent ensemble une maison de style néoclassique au 27, rue de l'Est[4].

Il signe en 1927 son premier immeuble à appartements répertorié au 110, avenue de Tervueren[5], témoignant déjà d'une grande maturité dans son art.

Adepte, comme son confrère Pierre De Groef, du style Beaux-Arts en pleine époque Art déco, il se tourna pourtant rapidement à partir de 1929 vers un style Art déco mâtiné de style Beaux-Arts. Comme il est mort jeune et n'a pas participé après guerre à l'efflorescence des immeubles à appartements, son œuvre, qui marque le paysage bruxellois, n'a pas encore fait l'objet d'une étude approfondie[6].

Il affectionnait particulièrement la construction d'immeubles d'angle[7], qui donnent une plus vaste perspective.

Vie privéeModifier

Antoine Varlet est le fils de Théodore Varlet et d'Anne Collard. Il épouse le 18 décembre 1919 Augusta Debled[8].

ŒuvresModifier

Période Beaux-ArtsModifier

Période Art décoModifier

À partir de 1929, il commence à s'imprégner de la tendance dominante Art déco, tout en gardant dans son bâti de nombreux éléments propres au style Beaux-Arts : façades de briques rouges ou orangées, bordées de pierre blanche ou simili pierre blanche, portes en fer forgé, et remplissage des espaces par des bas ou hauts-reliefs décoratifs, atténuant une certaine froideur de l'Art déco. Il crée ainsi un style mixte qui lui est propre.

  • 1929 : avenue de l'Hippodrome 1, angle de l'avenue des Klauwaerts 2[10], immeuble à appartements de style Art déco, en collaboration avec Fernand Symons[11]. Le rez-de-chaussée était l'habitation personnelle de l'architecte ;
  • 1930 : avenue Franklin Roosevelt 82-84, à l'angle de l'avenue de l'Orée, ensemble de deux immeubles à appartements de style Art déco[12] ;
  • 1931 : avenue Franklin Roosevelt 110, à l'angle de l'avenue des Scarabées, immeuble à appartements d'inspiration Art déco sur lequel on peut observer l'ancienne dénomination Avenue des Nations, gravée sur la façade[13] ;
  • 1933 : avenue Louise 105, à l'angle de la rue Blanche, immeuble à appartements Art déco, remplaçant un hôtel de maître de l'architecte Émile Janlet[14].
  • 1934 : avenue Louise 142[5] ;
  • 1935 : avenue de la Toison d'Or[15], 66-66a, immeuble à appartements Art déco à décor Beaux-Arts[15] ;
  • rue de la Loi 83[5].

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Bruxelles Extension Est - Avenue de Cortenberg 43 - Avenue de la Renaissance 1 - VARLET A. », sur www.irismonument.be (consulté le 15 mai 2020)
  2. « Etterbeek - Rue de la Gare », sur www.irismonument.be (consulté le 20 mai 2020)
  3. L'architecte W. Varlet a également été actif à Liège où l'on connaît de lui une maison au n° 99, boulevard Émile de Laveleye.
  4. « Schaerbeek - Rue de l'Est 27, 27a », sur www.irismonument.be (consulté le 20 mai 2020)
  5. a b c d et e « Catalogue d'immeubles par l'architecte A. Varlet », Ern. Thill, Bruxelles, 1936
  6. Ainsi son nom est ignoré du Dictionnaire de l'Architecture en Belgique de 1830 à nos jours, direction, Anne Van Loo, Anvers : Fonds Mercator, 2003.
  7. Isabelle Douillet et Cécile Schaack, « L’avenue Franklin Roosevelt et le quartier du Solbosch : Considérations historiques, urbanistiques et architecturales », Inventaire du Patrimoine architectural, Bruxelles-Extensions Sud,‎ 2006-2007 (lire en ligne) :

    « Citons l’architecte-promoteur A. VARLET, dont les imposantes constructions aux angles des avenues de l’Orée et des Scarabées, au tout début des années 1930, servent de précédents pour les autres constructions de ce type. »

  8. Augusta Marie Louise Debled est la fille d'Arthur Debled, directeur de meunerie, et de Georgine Rorive
  9. « Architecte / Maître d'œuvre : A. Varlet », sur www.pss-archi.eu (consulté le 15 mai 2020)
  10. « Immeuble Art Déco (Avenue de l'Hippodrome n°1) », sur www.reflexcity.net (consulté le 20 mai 2020)
  11. « Ixelles - Avenue de l'Hippodrome 1 - Avenue des Klauwaerts 2 - SIMONS Fernand », sur www.irismonument.be (consulté le 15 mai 2020)
  12. « Bruxelles Extension Sud - Avenue Franklin Roosevelt 82, 84 - VARLET A. », sur www.irismonument.be (consulté le 15 mai 2020)
  13. « Bruxelles Extension Sud - Avenue Franklin Roosevelt 110 - VARLET A. », sur www.irismonument.be (consulté le 15 mai 2020)
  14. « Bruxelles Extension Sud - Avenue Louise 105 - VARLET A. », sur www.irismonument.be (consulté le 15 mai 2020)
  15. a et b « Saint-Gilles - Avenue de la Toison d'Or 66-66a - VARLET A. », sur www.irismonument.be (consulté le 15 mai 2020)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • « Quelques immeubles de l'architecte A. Varlet », dans : Perspectives, 1, 1937, pp.44-46.
  • Clarté, mensuel, n°11, Bruxelles, 1936, p. 11.
  • Catalogue d'immeubles par l'architecte A. Varlet, Ern. Thill, Bruxelles, 1936. Lire en ligne.
  • Isabelle Douillet et Cécile Schaack, « L’avenue Franklin Roosevelt et le quartier du Solbosch : Considérations historiques, urbanistiques et architecturales », Inventaire du Patrimoine architectural, Bruxelles-Extensions Sud, 2006-2007. Lire en ligne.
  • Isabelle Douillet et Cécile Schaack, « L’avenue Louise et les rues adjacentes : Considérations historiques, urbanistiques et architecturales », Inventaire du Patrimoine architectural, Bruxelles-Extensions Sud, 2006-2007. Lire en ligne.

Liens internesModifier

Liens externesModifier