Antoine Meissonnier

compositeur français

Antoine Meissonnier, dit aussi Meissonnier Ainé pour le distinguer de son cadet Joseph, né le à Marseille, et mort le à Saint-Germain-en-Laye, est un guitariste classique, arrangeur, compositeur et éditeur musical français.

Jean Antoine Meissonnier
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
Saint-Germain-en-Laye (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jean-Antoine MeissonnierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Compositeur, guitariste classiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie

BiographieModifier

Son gout pour la musique a fait prendre à Meissonnier, initialement destiné par ses parents au commerce, la résolution de se rendre en Italie à l’âge de seize ans[1]. Arrivé à Naples, il y a reçu des leçons d’un maitre nommé Interlandi, tant pour la guitare que pour la composition[1]. Dans cette ville, il a écrit un opéra bouffe, intitulé la Donna corretta, qui a été représenté sur un théâtre d’amateurs[1].

Après plusieurs années de séjour à Naples, il est rentré en France[1]. Établi à Paris, il a publié une grande sonate pour la guitare, trois grands trios pour guitare, violon et alto ; Paris, chez l’auteur ; des variations, divertissements et fantaisies pour le même instrument ; une Méthode simplifiée pour la lyre ou guitare (Paris, Sieber), et un grand nombre de romances[1]. Dans son catalogue général de la musique imprimée, Whistling (de) a confondu les ouvrages des deux frères Meissonnier[2].

En 1814, il a établi à Paris une maison de commerce de musique qu’il a conservée pendant plus de vingt ans.

Il a édité le Journal de lyre ou guitare de 1811 à 1827[3].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e François-Joseph Fétis, Biographie universelle des musiciens et bibliographie générale de la musique, t. 6, Paris, Firmin Didot, , 496 p. (lire en ligne), p. 70.
  2. (de) Carl Friedrich Whistling, Handbuch der musikalischen Literatur : oder Verzeichnis der im Deutschen Reiche, in den Ländern des deutschen Sprachgebietes sowie der für den Vertrieb im Deutschen Reiche wichtigen, im Auslande erschienenen Musikalien, auch musikalischen Schriften, Abbildungen und plastischen Darstellungen,  Leipzig, Verlag Hofmeister, , 593 p. (lire en ligne), p. 257.
  3. Erik Stenstadvold, « A Bibliographical Study of Antoine Meissonnier's Periodicals for Voice and Guitar, 1811-27 », Notes, vol. 58, no 1,‎ , p. 11–33 (ISSN 0027-4380, lire en ligne, consulté le 4 septembre 2020)

Liens externesModifier