Ouvrir le menu principal

Antoine de Noailles (1841-1909)

homme politique français
(Redirigé depuis Antoine Just Léon Marie de Noailles)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Antoine de Noailles.

Antoine de Noailles
Illustration.
Fonctions
Député de l'Oise
Élection
Gouvernement IIIe République
Législature Assemblée nationale
Groupe politique Appel au peuple
Prédécesseur Ulric Perrot
Biographie
Dynastie Maison de Noailles
Nom de naissance Antoine-Just-Léon-Marie de Noailles
Date de naissance
Lieu de naissance Paris
Date de décès (à 67 ans)
Lieu de décès Paris

Antoine de Noailles (1841-1909)
Duc de Mouchy
Liste des députés de l'Oise
Liste des députés à l'Assemblée nationale de 1871

Antoine-Just-Léon-Marie de Noailles, 9e prince de Poix, 6e duc espagnol de Mouchy et 5e duc français de Mouchy et duc de Poix, est un aristocrate et homme politique français né le à Paris où il est mort le .

Sommaire

BiographieModifier

Fils de Charles-Philippe-Henri de Noailles (1808-1854), duc de Mouchy, et de la duchesse Anne-Marie-Cécile de Noailles (1812-1858), il épousa à Paris le 18 décembre 1865 la princesse Anne Murat (1841-1924).

Ils eurent deux enfants :

  1. François-Joseph-Eugène-Napoléon (1866-1900), prince de Poix ;
  2. Sabine-Lucienne-Cécile-Marie (Mouchy-le-Châtel, 11 juillet 1868 - Mouchy-le-Châtel, 20 juillet 1881).

Devenu, comme son père avant lui, maire de Mouchy-le-Châtel dès qu'il eut atteint l'âge requis, en 1866, il le demeura jusqu'à sa mort. De même, il fit une carrière politique départementale, siégeant au conseil général pendant de nombreuses années, et nationale. Elu député du centre-droit bonapartiste lors des dernières élections législatives du Second Empire, en 1869, il ne quitta pas la vie politique après la proclamation de la république.

En 1874, il est élu député de l'Oise à l'occasion d'une partielle organisée suite au décès du libéral Ulric Perrot. Facilement élu, il siégea au groupe bonapartiste de l'Appel au peuple, et fut réélu en 1876.

Après la crise du 16 mai et la dissolution de la Chambre par Mac-Mahon, il fut emporté par la vague républicaine. Il revint cependant à la chambre en 1885, pour un dernier mandat, car, lors du renouvellement suivant, il ne se représenta pas.

Il fut également fait chevalier de la Légion d'honneur le 29 juin 1867.

TitresModifier

  • 1846 : 9e prince de Poix
  • 1854 : 6e duc espagnol de Mouchy et 5e duc français de Mouchy et duc de Poix

SourcesModifier

Liens internesModifier