Antoine Dutac

Antoine Dutac, né à Épinal le et mort le dans la même ville[1], est un peintre paysagiste français.

Antoine Dutac
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Distinctions
Médaille au Salon de 1817
Œuvres principales

BiographieModifier

Antoine Dutac est le fils de Pierre François Dutac et d’Élisabeth Herbit, et le frère de Pierre Nicolas Dutac[1].

Il exerce le métier de géomètre-dessinateur au cadastre[2]. Parallèlement à cette activité, il est peintre paysagiste et expose régulièrement au Salon de 1817 à 1851[2],[3].

Antoine et son frère Pierre Nicolas reprennent en 1832 la marbrerie de Barbelouze (Golbey) qui fournit notamment des pierres du sol du Panthéon[2]. Sur ce terrain ils réalisent leurs premiers essais d’irrigation de la Moselle. Pendant 25 ans ils poursuivent ces travaux d'Épinal jusqu'à Gripport. Ils ont permis de mettre fin aux nombreuses crues de la rivière et ainsi de cultiver les prairies alentour[4].

Antoine Dutac est membre de la loge spinalienne La Parfaite Union à partir de 1812 et de la Société d'émulation des Vosges dès 1825[2].

GalerieModifier

SalonsModifier

Antoine Dutac expose ses tableaux plusieurs fois au Salon[5] :

  • En 1817, il expose pour la première fois au Salon un tableau intitulé la Cascade de Tendon. Il obtient la médaille de la 2e classe[6]. Les critiques d'art de l'époque s'accordent sur le talent prometteur du jeune paysagiste[7],[8].
  • En 1819, il expose la cascade de Richembach au canton de Berne ; la vallée d'Oberhasli et trois autres paysages.
  • En 1822, il présente le pont de chèvres dans la vallée de Lauterbrunn, canton de Berne ; une chute d'eau sur les bords de la Moselle et plusieurs études.
  • En 1824, il expose l'ermitage de saint-Michel, près d'Épinal ; Vue de Schirmeck (Vosges) ; Paysage, effet de givre et plusieurs autres.
  • En 1827, il présente Une tour en ruines par un temps nébuleux.
  • En 1850[9].

ExpositionsModifier

En 1826, il expose à la galerie Lebrun : Vue prise sur les hauteurs de Gérardmer (Vosges) et Vue d'une marée basse près de Honfleur. Et en 1827, dans la même galerie Un effet de givre et Un site des Vosges[5].

Collections publiquesModifier

Le Musée départemental d'art ancien et contemporain des Vosges possède dans ses collections plusieurs tableaux d'Antoine Dutac :

  • Louis XVIII (Don de l'État dans les années 1830)[10] ;
  • Etude de Paysage[10].
  • Bord de la Moselle près d’Épinal sur la route d’Archettes. Huile sur toile. Don de Monsieur Schubert en 1947[11]. Vue du château d’Épinal. Huile sur toile. Don Gazin-Kastener en 1932[11].

La Préfecture des Vosges expose dans sa bibliothèque un paysage d'Antoine Dutac représentant une petite cascade dans une vallée rocheuse et boisée[12].

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Jean Bossu, Chronique des rues d'Épinal, Épinal, Jeune Chambre Economique d'Épinal et de sa région, , pp. 68-69.
  2. a b c et d sous la dir. de Albert Ronsin, Les Vosgiens célèbres. Dictionnaire biographique illustré, Vagney, Editions Gérard Louis, .
  3. (en) « Antoine Dutac », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787).
  4. Société d'émulation du département des Vosges, Annales de la Société d'émulation du département des Vosges, (lire en ligne), pp. 362-374.
  5. a et b Charles Gabet, Dictionnaire des artistes de l'école française au XIXe siècle, Mme Vergne, (lire en ligne), p. 249
  6. Salon (Exhibition : Paris, France) (1864), Explication des ouvrages de peinture, sculpture, architecture, gravure et lithographie des artistes vivants, exposes au palais des Champs-Elysees le 1er mai 1864, Paris : Charles de Mourgues freres, (lire en ligne), p. XLI
  7. Edmé François Antoine Marie Miel, Essai sur les beaux-arts, et particulièrement sur le Salon de 1817; ou examen critique des ..., Chez Pélicier et Delaunay de l'impr. de Didot le jeune, (lire en ligne), pp. 335-336
  8. Antoine Dupuis, Réflexions sur les paysages exposés au salon de 1817. 2 : . Par M. A. D., Delaunay, (lire en ligne), pp. 10-12
  9. Étienne-Jean Delécluze, Exposition des artistes vivants, 1850 : par É.-J. Delécluze, Comon, (lire en ligne), p. 17
  10. a et b Félix Voulot, Catalogue des collections du Musée départemental des Vosges, par Félix Voulot,... 1re partie, série d'art. Partie 1, Impr. de E. Busy, (lire en ligne), p. 39
  11. a et b « Ombres et lumières au musée : liste des œuvres sélectionnées », sur http://www4.ac-nancy-metz.fr, (consulté le 20 mars 2017)
  12. Ministère de l'Intérieur, « Histoire de la Préfecture / Préfecture des Vosges / Préfecture et sous-préfectures / Services de l'État / Accueil - Les services de l'État dans les Vosges », sur www.vosges.gouv.fr (consulté le 20 mars 2017)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Albert Ronsin, « Antoine Dutac », in Les Vosgiens célèbres. Dictionnaire biographique illustré, Vagney, Éditions Gérard Louis, , 394 p. (ISBN 978-2-907016-09-4, notice BnF no FRBNF36642245).  .
  • Annales de la Société d'Emulation du Département des Vosges, 1856, M. Claudel, Notice sur Antoine Dutac, p. 239-240, éd. Gley, Epinal, 1857.

Liens externesModifier