Ouvrir le menu principal

Un anti-inflammatoire Écouter, ou antiphlogistique, est un médicament destiné à combattre une inflammation.

Il s’agit d’un groupe de médicaments destinés à traiter une réaction inflammatoire et les maladies qui en résultent telles que les manifestations rhumatismales, les fractures, les stomatites et les lésions génitales et urinaires.

De nombreux anti-inflammatoires sont en vente libre. Comme tous les médicaments, ils peuvent provoquer des effets secondaires et peuvent être à l'origine d'intoxications, notamment par surdosage ou par interaction avec d'autres médicaments, ainsi que d'allergies.

Parmi les médicaments anti-inflammatoires, on distingue les corticoïdes (glucocorticoïdes ou anti-inflammatoires stéroïdiens) et les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Le froid est un anti-inflammatoire naturel.

Sommaire

Médicaments anti-inflammatoiresModifier

Ces médicaments ont des structures chimiques très variées. Toutefois, ils présentent des caractères communs :

  1. sur le plan pharmacologique : Tous les anti-inflammatoires, y compris les non stéroïdiens, inhibent la synthèse des prostaglandines ;
  2. sur le plan activité : Ils possèdent, en plus de leurs activités anti-inflammatoires, des effets analgésiques et antipyrétiques ;
  3. sur le plan chimique : Ils présentent des fonctions acides ou des caractères acides ;
  4. sur le plan effets secondaires : Les anti-inflammatoires provoquent une lésion de la muqueuse gastroduodénale.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens agissent en inhibant l'action de la cyclo-oxygénase (COX), une enzyme médiant la formation de prostaglandines à partir de l'acide arachidonique. En plus d'être des médiateurs inflammatoires, les prostaglandines ont aussi un rôle dans l'agrégation plaquettaire, la protection de l'estomac et la fièvre. Cela explique les effets secondaires des anti-inflammatoires :

  • ils gênent l'agrégation plaquettaire et donc la coagulation du sang (on dit à tort qu'ils « fluidifient le sang »), ce qui peut prévenir la formation de caillots (thrombose), mais aggrave les hémorragies ;
  • ils peuvent provoquer des problèmes gastriques (ulcères) et rénaux ;
  • ils ont pour effet de combattre la fièvre (antipyrétiques).

Les médicaments indiqués (noms commerciaux) contiennent une substance à action anti-inflammatoire, mais le médicament lui-même n'est pas nécessairement classé comme anti-inflammatoire. Les médicaments génériques portent en général le nom de la molécule.

Glucocorticoïdes (corticostéroïdes)Modifier

Article détaillé : Glucocorticoïde.

Anti-inflammatoires non stéroïdiensModifier

Les sous-classes d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)Modifier

  • AINS indoliques
  • AINS arycarboxyliques
  • AINS dérivés oxicam
  • Acide niflumique
  • Morniflumate
  • Phénylbutazone
  • Nimésulide

Notes et référencesModifier