Ouvrir le menu principal

Antenne Réunion
Image illustrative de l’article Antenne Réunion

Création
Propriétaire ASDL
Slogan « La télé qui bouge »
« Notre plus belle histoire d'amour c'est vous »
« Intensément vous »
Format d'image 576i (SDTV)
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Généraliste locale privée
Siège social Antenne Réunion Télévision
Rue Émile Hugot
97490 Saint-Denis (La Réunion)
Site web www.antennereunion.fr
Diffusion
Numérique TNT : chaîne no 2
Satellite CanalSat Réunion : chaîne no 20 Parabole Réunion : chaîne no 2

Parabole Maurice : chaîne no 2 Orange TV Réunion : chaîne no 2

Câble Zeop : chaîne no 2
Orange Réunion : chaîne no 2
CanalBox Réunion : chaîne no 20
SFR Réunion : chaîne no 2
IPTV Orange Réunion : chaîne no 2
CanalBox Réunion : chaîne no 20
SFR Réunion : chaîne no 2
Parabole Réunion : chaîne no  2
Aire Drapeau de La Réunion La Réunion (TNT/SAT/Câble/ADSL)
Drapeau de Maurice Maurice (SAT)

Antenne Réunion est une chaîne de télévision commerciale locale privée française diffusée dans le département d'outre-mer de La Réunion.

Mayia Le Texier, nouvelle directrice générale d'Antenne Réunion depuis le 2 janvier 2019[1].

Histoire de la chaîneModifier

À la suite d'un appel à candidature du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel français pour l'exploitation d'un service de télévision privé à caractère local ou régional dans le département de La Réunion, la société Antenne Réunion Télévision, formée par un ensemble de jeunes professionnels des médias soutenus par un groupe d'investisseurs réunionnais, parmi lesquels Jacques de Chateauvieux, dépose son projet baptisé Antenne Réunion le . Le , Antenne Réunion est autorisée par le CSA à diffuser ses programmes sur le canal 25 du réseau hertzien UHF, autrefois utilisé par la télévision pirate Télé Free Dom, et met alors fin au monopole public de RFO sur la télévision généraliste gratuite à La Réunion. Ciblant les jeunes, la nouvelle chaîne doit d'abord partager son temps d'antenne avec la chaîne cryptée Canal+ Réunion, qui commence à émettre le 25 mars 1991, avant d'obtenir son propre faisceau. La grille de programmes est composée d'émissions cryptées et décodées, à partir de la mi-journée jusque vers 2 heures du matin, Antenne Réunion occupant le créneau 18h30-19h40.

Le , Antenne Réunion diffuse son premier journal télévisé présenté par Laurence Ostolaza. Au milieu des émeutes du Chaudron, la chaîne propose 2h15 d'émissions par jour, dont 60 % de production locale. Elle emploie une trentaine de personnes sous la directive de Christophe Ducasse.

En 1992, les actionnaires privés de la chaîne augmentent le capital de la société. Le CSA lance un appel à candidature pour deux chaînes supplémentaires à La Réunion. Le projet Antenne Réunion est retenu. La chaîne émet 3h15 par jour et son audience ne cesse d'augmenter. Des accords de partenariat sont passés avec TF1 pour l'achat de programmes.

Le 26 septembre 1994, Antenne Réunion passe à 12 heures de programmes par jour sous l'impulsion de Bruno de Chateauvieux. Antenne Réunion quitte Canal+ et signe alors des accords commerciaux avec les chaînes privées métropolitaines TF1, M6 et Eurosport.

Le début de l'année 1996 est marqué par l'action menée par le Front des Ondes Réunionnaises (FOR). Durant les quinze premiers jours de janvier, Antenne Réunion diffuse les images télévisées de RFO 1, entrecoupées de programmes expliquant la situation critique dans laquelle se trouve l'audiovisuel privé dans son ensemble. 40 radios locales privées reprennent le signal télé sur leurs ondes. La population soutient massivement ce mouvement. Une délégation de retour de Paris annonce deux mesures pour renforcer les opérateurs privés dans leurs développements : la suppression de la publicité sur le 2e canal de RFO télévision et la suppression progressive de l'accès de RFO aux programmes de TF1 dès 1996.

Le , la chaîne dépose son bilan, mais l'activité ne cesse pas pour autant. Elle détient alors 34 % de parts de marché mais a perdu l'année précédente entre 8 et 10 millions de francs, ce qui porte le déficit cumulé à 45 millions sur sept ans. Jacques de Chateauvieux, via le groupe Bourbon, est le principal actionnaire[2]. Le 25 février, le tribunal mixte de commerce constate l’état de cessation de paiement et ouvre la procédure de redressement judiciaire. Soutien populaire, restructuration interne, le 6 octobre 1999 : un plan de continuation est adopté pour Antenne Réunion. Le remboursement des créanciers s'effectuera sur 10 ans. La chaîne peut souffler.

Le 17 juillet 2001, sous la direction de Thierry Michaut, Antenne Réunion est lancée sur le bouquet satellite Parabole Réunion. Le 1er septembre 2001, Philippe Roussel, nouveau Directeur général, va installer la chaîne dans ses nouveaux locaux dans la Technopole de la Réunion avec de nouveaux outils de production audiovisuelle numérique. L’entreprise sortira du plan de continuation le 19 août 2009.

Identité visuelleModifier

Le premier logo d'Antenne Réunion écrivait graphiquement un « A » et un « R » à partir de deux lignes dont l'une, de couleur jaune et rouge, symbolisait le relief de l'île avec son volcan et ses cirques et l'autre, de couleur bleue, l'île entourée par l'océan indien.

Les logos d'Antenne Réunion de 1992 au 24 août 2011 étaient largement inspirés de celui de TF1 dont la chaîne reprend une grande partie des programmes.

Le nouveau logo d'Antenne Réunion, qui conserve les couleurs nationales mais se veut plus dynamique, adopte un « A » très graphique, qui n'est pas sans rappeler celui d'Antenne 2 dessiné en 1975 par Georges Mathieu, qui forme une étoile.

LogosModifier

SlogansModifier

  • La télé qui bouge
  • Notre plus belle histoire d'amour c'est vous
  • Antenne Réunion : Intensément vous !

OrganisationModifier

CapitalModifier

Antenne Réunion Télévision est une société anonyme à conseil d'administration crée le 21 mars 1991 au capital de 1 760 000 € détenu depuis 2007 par la société ASDL, dont les actionnaires sont Christophe Ducasse à 73,56 % et Industries & Finances à 26,44 %, fonds d’investissement parisien spécialiste de la consolidation sectorielle de petites et moyennes entreprises, à 5,67 % par le Groupe Quartier Français ainsi que par la holding Oxaco et la société Clinifutur.

Jusqu'au 27 février 2004, l'actionnaire majoritaire était le Groupe Bourbon de Jacques de Chateauvieux qui a cédé l’intégralité de ses titres (40 %) à Christophe Ducasse[2].

SiègeModifier

Le siège d'Antenne Réunion est situé au sein de la Technopole de La Réunion à Saint-Denis.

Télévision numérique terrestreModifier

Canal Video Aspect Programmation
2 576i 16:9 Antenne Réunion / TF1, M6

ProgrammesModifier

Antenne Réunion diffuse des programmes composés de 30 % de productions locales ou provenant de l'Océan indien, le reste de ses programmes étant formé d’achats pour (diffusion en direct ou différé) de ceux de TF1 (émissions, jeux, séries, fictions, films, matchs de football), de M6 (magazines, télé-réalités, séries et programmes jeunesse) et d'AB Groupe.

ÉmissionsModifier

  • Faites chauffer la marmite : jeu télévisé présenté par Christophe Bégert et Didier Bazin dit Maroni du lundi au vendredi à 18 h 15 dans lequel deux familles tentent de remporter de l’argent en répondant à des questions. Comme tout grand jeu télévisé, pour de grandes occasions, des célébrités locales viennent jouer pour des œuvres humanitaires et/ou caritatives, et des semaines spéciales sont mises en place en fonction des événements (exemple : semaine spéciale St Valentin).
  • Miss Réunion : L'élection locale qualificative à Miss France, présenté par Christophe Bégert en juillet où en août. L'élection arrive sur la chaine de 2009 à 2012 et revient en 2016.
  • Génération Run Star : Le célèbre télé-crochet de La Réunion, tous les vendredis à 19h55 d'octobre à novembre.

Journal téléviséModifier

Antenne Réunion diffuse son propre journal télévisé, Le 12h30 et Le 19h00. Les présentateurs sont :

  • Nicolas Guy (Le 12h30 en semaine), son Joker est Amandine Rivière ;
  • Antoine Hassler (Le 19h00 en semaine), son Joker est Eddylia Eugène-Mormin ;
  • et Julien Andy (Le 12h30 & le 19h00 en Week-end), son Joker est Maëlys Erissy.

AudienceModifier

Depuis l'arrivée de la TNT à La Réunion, fin 2010, les audiences d'Antenne Réunion ont baissé, même si la chaîne privée reste largement leader (la seconde chaîne en audience ne fait que 9,6 % d'audience). En deux ans (de la période avril-juin 2010 à avril-juin 2012) elles sont passées de 34,9 % à 28,7 % de part d'audience et 61,6 % à 50,8 % d'audience cumulée. La chaîne a perdu plus de 65 000 téléspectateurs en deux ans (source : Médiamétrie)

DiffusionModifier

Pendant 21 ans, Antenne Réunion fut diffusée sur le réseau analogique hertzien UHF SÉCAM K’ du département, partageant d'abord sa fréquence avec Canal+ sur le canal 25 jusqu'au 26 septembre 1994, puis en fréquence propre via 6 émetteurs TDF (canal 57 au Port, 56 à Piton Textor, 28 à Saint Denis-La Montagne, 42 à Sainte Suzanne, 36 à Saint Leu-La Saline et 47 aux Avirons-Le Plate) qui ont tous été éteints le vers 10h, date du passage définitif de La Réunion au tout numérique terrestre.

Antenne Réunion est aujourd'hui diffusée dans le département de La Réunion sur le second canal du multiplex ROM 1 de la TNT sur dix émetteurs TDF (Le Port Pointe-des-galets sur le canal 51, Saint-Denis La Montagne sur le canal 23 et Le Barachois sur le canal 41, Saint-Benoît Tour FT sur le canal 52, Plaine des Palmistes Piton Textor sur le canal 60, Sainte-Rose Piton des cascades sur le canal 55, Saint-Leu La Saline sur le canal 26, Les Avirons Le Plate sur le canal 22, Tévelave Réservoir sur le canal 22 et L'Étang-Salé Gros Piton sur le canal 37) au standard UHF PAL MPEG-4 et au format 16/9 SDTV depuis le .

Elle est aussi diffusée par satellite sur Parabole Réunion, Parabole Maurice, Canalsat Réunion, ainsi que sur La TV d'Orange, par câble via Zeop et par ADSL sur Box Mediaserv, Izi TV, OnlyBox, SFR Réunion.

DiversificationModifier

Antenne Réunion mobileModifier

Lancé le 12 septembre 2007, Antenne Réunion Mobile est un opérateur mobile virtuel né d'un accord de marque entre la chaîne de télévision et Orange. Il se fonde sur un modèle similaire à celui de M6 Mobile. Antenne Réunion Mobile propose, au sein de ses offres des forfaits, forfaits bloqués et formules à carte. Antenne Réunion Mobile a lancé en accord avec la poste en décembre 2010, le « prêt à kozé », le mobile prêt à l’emploi.

Le 3 décembre 2012 ARM prend un nouveau virage en proposant les 1er forfaits low cost à la Réunion baptisés "révolution" faisant ainsi prendre au département le virage low cost initié en métropole en début d'année.

InternetModifier

  • AntenneReunion.fr : Site et application.Replay, info sur les programmes, news, ... tout ce qu'il faut savoir sur Antenne Réunion.
  • Linfo.re : Premier site d'actualité à La Réunion. Lancé en mars 2009. linfo.re est un site d’actualité régionale et internationale sur l’île de la Réunion : info en continu, en vidéo et en image.
  • Immo974 : Annonces immobilières dans les Dom Tom : Location, vente et location saisonnière.
  • Domtomjob : Toutes les annonces emploi sur l'ile de la Réunion. Ce site permet de faire ses recherches parmi les offres d'emploi, CDI, CDD, stage, intérim.
  • DomTomAuto: Site de petites annonces gratuites automobiles.

RadioModifier

En janvier 2011, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a validé le projet d’Antenne Réunion de radio généraliste de catégorie B (radio commerciale indépendante) sous la marque « Antenne Réunion Radio ».

Depuis le 1er décembre 2011, la radio est autorisée à émettre sur les fréquences réunionnaises par le CSA.

Le 23 janvier 2014, le Conseil d’Administration d'Antenne Réunion a pris la décision de se retirer du marché de la radio[4] et tous les journalistes et animateurs radio ont basculé en télévision.

Antenne Réunion PartenaireModifier

Antenne Réunion s’associe régulièrement à différents spectacles, concerts ou évènements à la Réunion, en apportant sous soutien via ses différents supports de communication.

Antenne Réunion est aussi à l’initiative de manifestations comme :

  • Des concerts évènements : dans lesquels elle se positionne en tant que coproducteur, comme les concerts de Star Académy 5 et 6, ou encore Antenne Réunion Tour, grand concert gratuit ayant réuni 18 000 personnes en 2009 et 2010 et 20 000 personnes en 2011.
  • Des émissions : ayant un caractère exceptionnel comme en 2011 « En quête de Talents ».

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier