Anne-François-Guillaume du Cambout de Beçay

Anne-François-Guillaume du Cambout de Beçay (né au château de Carheil dans la paroisse de Plessé en 1685 et mort le ) est un ecclésiastique français qui fut évêque de Tarbes de 1717 à sa mort.

Anne-François-Guillaume du Cambout de Beçay
Image illustrative de l’article Anne-François-Guillaume du Cambout de Beçay
Biographie
Naissance
château de Carheil près de Guérande
Décès
Évêque de l'Église catholique
Consécration épiscopale
Louis-Antoine de Noailles
Évêque de Tarbes
Autres fonctions
Fonction religieuse
Abbé de Saint-Memmie
Agent général du clergé de France

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason fam fr du Cambout de Coislin.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

BiographieModifier

Anne-François-Guillaume est le fils cadet de Jacques du Cambout de Beçay († ) et de Renée-Marie Le Marchand.

Destiné à la vie ecclésiastique, il étudie chez les Jésuites puis au collège de Bayeux en 1701. Il est pouvu en commende dès 1707 du prieuré de la Magdeleine à Nantes et de celui de Saint-Nicolas de Pleugueneuc qui avaient été tous les deux détenus par son oncle Armand-Joseph du Cambout. Docteur en théologie de la Sorbonne, sous-doyen de l'église d'Orléans, il est désigné comme agent général du clergé de France par la Province de Paris en 1710. Aumônier du roi en 1711, il reçoit l'abbaye Saint-Memmie dans le diocèse de Chalons en 1712. Après son « Agence », il est nommé évêque de Tarbes le et confirmé le . Il est sacré par le cardinal de Noailles et l'évêque de Vannes. Il meurt encore jeune le [1].

Notes et référencesModifier

  1. Armand Jean, Les évêques et les archevêques de France depuis 1682 jusqu'à 1801, Paris et Mamers, 1891, p. 90-91.

Article liéModifier

Liens externesModifier