Ouvrir le menu principal

Anna von Hausswolff

musicienne suédoise
Anna von Hausswolff
Description de cette image, également commentée ci-après
Anna von Hausswolff.
Informations générales
Nom de naissance Anna Michaela Ebba Electra von Hausswolff
Naissance (32 ans)
Göteborg (Suède)
Activité principale Chanteuse, Auteur-compositeur
Genre musical Rock indépendant
Pop
Musique expérimentale
Drone
Années actives Depuis 2008
Labels Kning Disk, Other Music Recording Co.
Site officiel annavonhausswolff.org

Anna Michaela Ebba Electra von Hausswolff est une chanteuse, pianiste, organiste et auteure-compositrice suédoise née le à Göteborg.

Sommaire

BiographieModifier

Anna Hausswolff est la fille de l'artiste sonore Carl Michael von Hausswolff. Elle a fait des études d'architecture à l'École polytechnique Chalmers de Göteborg.

Son premier single, "Track of Time", est sorti le 5 février 2010. En 2009 elle s’est produite au festival Way Out West et a fait l’ouverture de Tindersticks à trois reprises. Elle a fait une tournée au Brésil avec Taken by Trees et Taxi Taxi! En 2011 elle a fait trois fois l’ouverture de Lykke Li ainsi que pour M. Ward au Théâtre dramatique royal à Stockholm. Elle a joué dans plusieurs grands festivals en Suède tels que Peace and Love, Storsjöyran, Way Out West, Arvika et Made Festival. Anna Hausswolff est appréciée pour sa voix expressive et ses performances sur scène.

Le 9 juillet 2013, l’album "Ceremony" est sorti en Amérique du Nord avec Other Music Recording Co. Anna von Hausswolff a fait son premier concert américain le 10 juillet au Glasslands Gallery à Brooklyn. Elle a été citée dans le NPR Weekend Edition Saturday, le PRI's The World, le WNYC Soundcheck ou le New York Times...

Sa musique se rapproche du Sacré, avec notamment l'utilisation récurrente de l'orgue (dans l'album Ceremony entre autres). Sa voix est poussée en écho, à la manière des chants à l'église. De façon complémentaire, elle mixe des sons que l'on peut associer aux traditions musicales ancestrales et à la Spiritualité tout en utilisant des instruments et des rythmes contemporains (synthétiseurs). En exploratrice des chants du monde, elle se réfère parfois aux tonalités orientales. Par ailleurs, les titres de ses chansons et textes traduisent une dimension existentialiste. Le Religieux est présent, notamment la Chrétienté, mais se fond dans un hymne à la Nature et à l'Homme.

Dans ses albums, elle alterne souvent du texte avec des moments de musique pure, mélodies planantes qui peuvent rappeler les musiques de méditation. Sortes de parenthèses mentales, elles viennent illustrer et renforcer le chant avant que la voix ne revienne pour conclure. La fin de son dernier album, Dead Magic, en est l'illustration.

DiscographieModifier

Track of Time (2010)Modifier

  1. "Track of Time"
  2. "Pills"
  3. "Something Is Missing"
  4. "Gloomy Sunday"

Singing From the Grave (2010)Modifier

  1. "Move On"
  2. "Track of Time"
  3. "Pills"
  4. "Above All"
  5. "Singing From the Grave"
  6. "Lost at Sea"
  7. "Old Beauty/Du kan nu dö"
  8. "The Book"
  9. "I am Leaving"

Ceremony (Anna von Hausswolff album)|Ceremony (2013)Modifier

 

Anna von Hausswolff au festival Haldern Pop en 2013
  1. "Epitaph of Theodor"
  2. "Deathbed"
  3. "Mountains Crave"
  4. "Goodbye"
  5. "Red Sun"
  6. "Epitaph of Daniel"
  7. "No Body"
  8. "Liturgy of Light"
  9. "Harmonica"
  10. "Ocean"
  11. "Sova"
  12. "Funeral For My Future Children"
  13. "Sun Rise"

The Miraculous (2015)Modifier

  1. "Discovery"
  2. "The Hope Only Of Empty Men"
  3. "Pomperipossa"
  4. "Come Wander With Me/Deliverance"
  5. "En ensam vandrare"
  6. "An Oath"
  7. "Evocation"
  8. "The Miraculous"
  9. "Stranger"

Dead Magic (2018)Modifier

  1. "The Truth, The Glow, The Fall"
  2. "The Mysterious Vanishing of Electra"
  3. "Ugly and Vengeful"
  4. "The Marble Eye"
  5. "Källans återuppståndelse"


FilmographieModifier

On peut entendre certaines de ses chansons dans les films suivants :

- Personal shopper (Olivier Assayas, 2017) : "Track of time" ; "The miraculous"

- Jack (Edward Berger, 2015) - "Funeral for my future children" (end credits)

- I remember when I die (Maria Bäch, 2015) : "Varför är solen så röd"

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier