Anna Bilińska-Bohdanowicz

artiste peintre polonaise
Anna Bilińska-Bohdanowicz
Image dans Infobox.
Anna Bilińska-Bohdanowicz, Autoportait (1887),
musée national de Cracovie.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalités
Formation
Activités
Famille
Biliński-Sas (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Antoni Bohdanowicz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Maîtres
Genre artistique
Distinction
Œuvres principales

Anna Bilińska-Bohdanowicz, née en 1854 à Zlatopil (Ukraine) et morte le à Varsovie (Pologne), est une artiste peintre polonaise[1],[2],[3].

BiographieModifier

Anna Bilińska est née en Ukraine (à l'époque en Empire russe) où son père pratiquait la médecine dans la région de Kiev[4]. Michał Elwiro Andriolli lui donne ses premières leçons de dessin à Viatka[5]. Déménageant avec sa famille à Varsovie, elle ne peut s'inscrire dans une académie des beaux-arts, les établissements étant réservés aux hommes, mais étudie le piano entre 1875 et 1877 au conservatoire de la ville[4]. À vingt ans, elle reprend cependant son apprentissage de la peinture dans une école privée, avec comme professeur Wojciech Gerson[6].

En 1882, elle voyage en Europe et s'installe à Paris[4]. Elle peut alors étudier à l'Académie Julian, comme Marie Bashkirtseff et plusieurs artistes femmes, et y reçoit l'enseignement de Tony Robert-Fleury et William Bouguereau[7]. Elle expose et remporte plusieurs prix[4]. Elle habite rue de Fleurus (Paris) jusqu'à son mariage, en 1892, où elle épouse Antoni Bohdanowicz[8]. Les témoins majeurs étaient Ladislas Mickiewicz, Adrien Noël Hallé, et Rodolphe Julian.

Le couple retourne à Varsovie, où Anna Bilińska-Bohdanowicz, de santé fragile, rêvait d'ouvrir une école d'art réservée aux femmes, mais elle meurt peu de temps après, d'une crise cardiaque, le [4].

Ses œuvres sont conservées au musée national de Varsovie et au musée national de Cracovie[9].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. [http://www.earlywomenmasters.net/women_at_the_easel/slides/1857_Anna_Bilinska_Bohdanowicz.html
  2. (pl) Joanna Tomalska, « Sztuka, miłość i medycyna: Anna Bilińska-Bohdanowiczowa (1857–1893) w świetle wspomnień męża », Archiwum Emigracji, vol. 0, no 0,‎ , p. 28–37 (ISSN 2391-7911, DOI 10.12775/AE.2012.002, lire en ligne, consulté le )
  3. http://culture.pl/pl/tworca/anna-bilinska-bohdanowicz earlywomenmasters.net].
  4. a b c d et e « Anna Bilinska, portraitiste de l’âme », sur Art Polonais, (consulté le )
  5. (en) « Anna Bilińska-Bohdanowicz ».
  6. Barbara Brus-Malinowska, Peintres polonais en Bretagne, 1890-1939, Musée départemental breton, Palantines, 2004.
  7. « Academie Julian » sur sites.google.com.
  8. Selon l'acte no 482, dans l'état-civil de la ville de Paris 6e arrondissement, mariage de 1892.
  9. « Anna Bilinska-Bohdanowicz », sur Matrimoine (consulté le )
  10. (pl) kolekcje.mkidn.gov.pl, ministère polonais de la Culture.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Clara Erskine Clement, Women in the Fine Arts from the Seventh Century B.C. to The Twentieth Century A.D., 1904.
  • (de) Magdalena Schlender, Die Selbstbildnisse der polnischen Malerin Anna Bilińska.
  • Magdalena Schlender, Anna Bilińska Bohdanowicz [2009 ?].

Liens externesModifier