Anke Rehlinger

politicienne allemande

Anke Rehlinger
Illustration.
Anke Rehlinger, en .
Fonctions
Vice-présidente fédérale du Parti social-démocrate d'Allemagne
En fonction depuis le
(1 an, 4 mois et 13 jours)
Avec Kevin Kühnert
Hubertus Heil
Klara Geywitz
Serpil Midyatli
Président Saskia Esken
Norbert Walter-Borjans
Vice-ministre-présidente de Sarre
Ministre de l'Économie, du Travail, de l'Énergie et des Transports
En fonction depuis le
(7 ans, 3 mois et 4 jours)
Ministre-président Annegret Kramp-Karrenbauer
Tobias Hans
Gouvernement Kramp-Karrenbauer II et III
Hans
Prédécesseur Heiko Maas
Ministre de la Justice
Ministre de l'Environnement et de la Protection des consommateurs

(1 an, 8 mois et 6 jours)
Ministre-président Annegret Kramp-Karrenbauer
Gouvernement Kramp-Karrenbauer II
Prédécesseur A. K.-Karrenbauer (Justice)
A. Storm (Environnement)
M. Bachmann (Consommation)
Successeur Reinhold Jost
Biographie
Nom de naissance Anke Gabriele Moos
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Wadern (RFA)
Nationalité Allemande
Parti politique SPD
Diplômée de Université de la Sarre
Profession Avocate
Religion Catholique

Anke Gabriele Rehlinger, née Moos le à Wadern, est une avocate et femme politique allemande membre du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

Détentrice de deux records en lancer athlétique, elle est membre du SPD depuis . Elle est vice-présidente des Jusos de Sarre entre et , et élue députée au Landtag en , à 28 ans. Entre et , elle préside diverses commissions parlementaires. Depuis , elle exerce la profession d'avocate.

Après les élections régionales anticipées de , elle est désignée ministre de la Justice et ministre de l'Environnement. Elle renonce à ces postes quand elle est promue en vice-ministre-présidente, ministre de l'Économie et du Travail.

En , elle est investie chef de file pour les élections régionales de .

BiographieModifier

JeunesseModifier

Elle obtient son baccalauréat à Merzig en . Elle s'inscrit alors en droit à l'université de la Sarre. Adepte de la discipline du lancer, elle établit cette même année le record jeune régional de lancer du poids, puis le record régional de lancer du disque l'année suivante.

Elle adhère au SPD trois ans plus tard. Elle réussit son premier diplôme juridique d'État en , puis elle suit un cursus complémentaire à l'université allemande pour les sciences administratives de Spire en . Au cours des deux années qui suivent, elle effectue son stage juridique au ministère de la Justice du Land de Sarre.

Nommée à un poste de vice-présidente des Jusos de la Sarre en , elle réussit cette même année son second diplôme juridique d'État. Durant une année, elle suit des cours de spécialisation en droit fiscal, avant de devenir en travailleuse indépendante au sein d'un cabinet d'avocats.

AscensionModifier

Elle est élue en cette même année conseillère municipale de Wadern et députée de la circonscription de Sarrelouis au Landtag de Sarre. Elle devient avocate et présidente de la section du parti à Wadern l'année suivante.

En , elle est choisie pour exercer la présidence de la section du SPD dans l'arrondissement de Merzig-Wadern et diriger, jusqu'en , la commission parlementaire des Affaires européennes. La même année, elle fonde son propre cabinet d'avocats à Losheim am See, à l'est de Wadern.

Elle quitte la vice-présidence des Jeunes sociaux-démocrates du Land en , puis celle de la section municipale trois ans après. Entre et , elle préside aux travaux de la commission de l'Éducation du Landtag.

MinistreModifier

Elle est nommée le ministre de la Justice et ministre de l'Environnement et de la Protection des consommateurs du Land dans le second cabinet de grande coalition de la ministre-présidente chrétienne-démocrate Annegret Kramp-Karrenbauer. Elle est désignée en vice-présidente du SPD de la Sarre.

Le , un mois après que Heiko Maas est devenu ministre fédéral, Anke Rehlinger est nommée à 37 ans vice-ministre-présidente, ministre de l'Économie, du Travail, de l'Énergie et des Transports de la Sarre.

Élections de Modifier

 
Anke Rehlinger interviewée par la Saarländischer Rundfunk au soir des élections de .

Elle est investie le chef de file sociale-démocrate aux élections législatives régionales du par 99 % des voix des délégués du congrès régional du parti.

Alors que les sondages annonçaient un résultat serré et la possibilité pour elle de former une « coalition rouge-rouge » avec Die Linke, le score final du SPD est en recul d'un point par rapport à tandis que l'écart avec la CDU passe de 4,6 à 11,7 points et que l'alliance avec la Linke compte seulement 24 députés sur 51.

Vie privéeModifier

Elle est mariée depuis avec Thomas Rehlinger. Ils ont un fils.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier