Andrzej Iwan

footballeur polonais

Andrzej Iwan
Image illustrative de l’article Andrzej Iwan
Andrzej Iwan
Biographie
Nationalité Drapeau : Pologne Polonais
Naissance (60 ans)
Lieu Cracovie
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 1976-1992
Poste Attaquant
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1968-1975 Drapeau : Pologne Wanda Cracovie
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1976-1985 Drapeau : Pologne Wisła Cracovie 198 (69)
1985-1988 Drapeau : Pologne Górnik Zabrze 68 (21)
1988-1989 Drapeau : Allemagne VfL Bochum 30 (2)
1989 Drapeau : Pologne Górnik Zabrze 3 (0)
1990-1992 Drapeau : Grèce Aris Salonique
1992 Drapeau : Pologne Górnik Zabrze 1 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1978-1987 Drapeau : Pologne Pologne 29 (11)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Andrzej Iwan, né le à Cracovie, est un footballeur polonais. Il occupait le poste d'attaquant. Son fils Bartosz est aussi footballeur, et joue actuellement au Piast Gliwice, en première division polonaise.

BiographieModifier

Dix années tonitruantesModifier

Andrzej Iwan est formé au Wanda Cracovie, un club de quartier de sa ville de naissance. En 1976, à dix-sept ans, il signe au Wisła Cracovie, club plus huppé. Après une saison où il ne joue pas beaucoup, il gagne petit à petit sa place la saison suivante, puis devient vraiment titulaire l'année d'après. Cette même saison, il remporte son premier titre national, le championnat, atteint la finale de la coupe et se fait remarquer par le sélectionneur polonais. Alors qu'il n'a pas joué un seul match avec l'équipe nationale, il est appelé par Jacek Gmoch pour la coupe du monde argentine. Il fait donc ses débuts internationaux le contre la Tunisie à Rosario, lors du deuxième match de la Pologne dans ce tournoi[1]. Il joue ensuite le dernier match de poule, avant d'assister du banc de touche à l'élimination de son pays lors du second tour. En championnat, il enchaîne les matchs, joue à chaque fois les premières places, et est donc logiquement sélectionné pour la coupe du monde 1982. Mais encore une fois, il doit faire face à la très forte concurrence de joueurs comme Zbigniew Boniek ou Grzegorz Lato. Il ne dispute que les deux premiers matchs, se blessant au mollet[2] lors de la première mi-temps de Pologne - Cameroun. Jusqu'en 1985, il joue un peu moins de deux cents matchs de championnat.

Relégué en deuxième division, il décide de rejoindre le Górnik Zabrze, tout juste sacré champion. Il connaît alors la période la plus faste de sa carrière, défendant parfaitement le titre de son équipe trois années de suite et jouant plusieurs matchs européens. Il est même nommé footballeur polonais de l'année par le magazine Piłka Nożna en 1987.

Fin de carrièreModifier

À l'hiver 1988, il signe au VfL Bochum, équipe de milieu de tableau en Allemagne de l'Ouest. Il y reste une saison et demie, atteignant la finale de la coupe nationale (perdue un but à zéro contre l'Eintracht Francfort). Il retourne ensuite en Pologne, à Zabrze, mais n'y joue plus, et choisit donc de s'expatrier en Grèce, à l'Aris Salonique. Deux saisons plus tard, il revient une nouvelle fois au Górnik Zabrze, puis part terminer sa carrière dans des petits clubs de Suisse.

PalmarèsModifier

CollectifModifier

Distinctions personnellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche du match Pologne - Tunisie », sur fr.fifa.com (consulté le 22 octobre 2018)
  2. (es) « ¡Todo es possible en Galicia! », sur hemeroteca.mundodeportivo.com, (consulté le 22 octobre 2018)

Liens externesModifier