Andreas Voßkuhle

Andreas Voßkuhle
Illustration.
Andreas Voßkuhle (2016)
Fonctions
9e président du Tribunal constitutionnel
fédéral d'Allemagne
En fonction depuis le
Vice-président Ferdinand Kirchhof
Prédécesseur Hans-Jürgen Papier
12e vice-président du Tribunal
constitutionnel fédéral
Président Hans-Jürgen Papier
Prédécesseur Winfried Hassemer
Successeur Ferdinand Kirchhof
Biographie
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Detmold, RFA
Diplômé de Université Louis-et-Maximilien
de Munich
Profession Juriste
Universitaire

Andreas Voßkuhle
Présidents du Tribunal constitutionnel fédéral d'Allemagne

Andreas Voßkuhle (né le à Detmold) est un juriste allemand, juge du Tribunal constitutionnel fédéral d'Allemagne, qu'il préside depuis 2010 après en avoir été vice-président à partir de 2008.

BiographieModifier

FormationModifier

Il commence ses études supérieures de droit en 1983, à l'université Louis-et-Maximilien de Munich. Il obtient son premier diplôme juridique d'État en 1989, reçoit un doctorat en 1992, puis passe avec succès son second diplôme juridique en 1993.

Début de carrièreModifier

Après avoir été associé de recherche à la chaire de droit public, droit de l'administration économique et droit de l'environnement de l'université d'Augsbourg entre 1992 et 1994, il est recruté en 1995 comme conseiller au sein du ministère régional de l'Intérieur de Bavière.

UniversitaireModifier

Il obtient en 1998 son habilitation à diriger des recherches et devient un an plus tard professeur des universités à l'université Albert Ludwig de Fribourg. Il est désigné doyen de la faculté de droit en 2004, pour une durée de deux ans. Il refuse en 2004 un poste à l'université de Hambourg.

Élu en 2006 membre du conseil d'administration universitaire, il est désigné un an plus tard membre de la section des sciences sociales de l'académie des sciences de Berlin-Brandebourg et recteur de l'université Albert Ludwig de Fribourg.

Juge du Tribunal constitutionnel allemandModifier

Il est élu au Tribunal constitutionnel fédéral le par le Conseil fédéral sur proposition du Parti social-démocrate (SPD), qui avait initialement proposé Horst Dreier, refusé par l'Union chrétienne-démocrate (CDU). Il est officiellement nommé par le président fédéral Horst Köhler le 7 mai suivant, prenant aussitôt la présidence du deuxième Sénat et la vice-présidence de l'institution.

Le , onze jours après son élection, Andreas Voßkuhle devient le neuvième président du Tribunal constitutionnel fédéral depuis 1949. Âgé de 46 ans au moment de son entrée en fonction, il est le plus jeune président de l'histoire du tribunal de Karlsruhe.

Après avoir rendu le 5 mai 2020, un arrêt de la Cour contestant a constitutionnalité de la politique de rachats de titres de dettes publiques menées par la BCE[1], il a pris sa retraite le 22 juin 2020, remplacé par la juge Astrid Wallrabenstein[2].

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Marc Vignaud, « La Cour constitutionnelle allemande menace l'action de la BCE », sur Le Point, (consulté le 8 juillet 2020)
  2. Cécile Boutelet, « L’heure est à l’apaisement entre la BCE et la Cour constitutionnelle allemande », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juillet 2020)