Andrea Bellunello

peintre italien

Andrea Bellunello ou Andrea da San Vito ou encore Andrea di Foro[1] (Belluno, 1430 - 1494) est un peintre italien de la première Renaissance.

Andrea Bellunello
Naissance
Décès
Activité
Bellunello - San Floriano - Forni Sopra.jpg

BiographieModifier

Andrea Bellunello est né à Belluno, chef-lieu de la province éponyme en Vénétie ; néanmoins sa patrie effective est San Vito et il a été actif dans la région environnante du Frioul et à Udine. Il est considéré comme un des promoteurs du renouveau de l'école frioulane de peinture grâce à son adhésion aux canons artistiques de la Renaissance[2].

Dans son œuvre La Crucifixion (1476) se revèlent encore des éléments artisanaux aussi bien dans l'échelle chromatique que dans les signes tandis que quatre ans plus tard dans le polyptyque de San Floriano et dans la Vierge à l'Enfant de l'église paroissiale de San Vito, une de ses œuvres les plus significatives, des traces du renouveau poétique sont déjà évidentes.

Il a travaillé avec Francesco Squarcione et a influencé Gianfrancesco da Tolmezzo et son école.

ŒuvresModifier

  • Madonna con Bambino (1481), sculpture sur bois, église de Cavarzano di Belluno,
  • Madonna con Bambino, paroissiale de Savorgnano, San Vito al Tagliamento,
  • San Vincenzo Ferreri, fresque, église de Frari, San Vito al Tagliamento
  • La Crocifissione (1476), huile sur toile, 284 × 908 cm, Musée civique, Udine,
  • Madonna in trono con Bambino ed i SS.Rocco e Sebastiano, angeli, fresque, Oratorio SS. Filippo e Giacomo, S.Martino al Tagliamento
  • I SS.Rocco e Sebastiano con devoto, fresque, église paroissiale de Savorgnano, S.Vito al Tagliamento,
  • Madonna in trono con Bambino, fresque, Dôme, Oderzo,
  • Polittico di San Floriano, huile sur bois, église San Floriano, Forni di Sopra, Udine,
  • Madonna della Misericordia, église Santa Maria delle Grazie, Prodolone,
  • Predella del paliotto ligneo, Musée Correr, Venise.

BibliographieModifier

  • Stefano Ticozzi, Dizionario degli architetti, scultori, pittori, intagliatori in rame ed in pietra, coniatori di medaglie, musaicisti, niellatori, intarsiatori d’ogni etá e d’ogni nazione' (Volume 1), Gaetano Schiepatti; numérisé par Googlebooks, 24 janvier 2007, , pages 138–9 p. (lire en ligne)
  • Gilberto Ganzer, Andrea Bellunello, atti del convegno, , Pordenone, 1998,
  • Elisabetta Farisco, Andrea Bellunello da San Vito: l'opera del maestro e della scuola, Università di Udine, Istituto di storia, édition Del Bianco, 1993, 348 pages.
  • Don Giuseppe Truant, Andrea Bellunello, 1430-1494, Sanvitese di Ellerani, 1973, 119 pages.

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Bibliographie internationale de l'Humanisme et de la Renaissance. Fédération internationale des sociétés et instituts pour l'étude de la Renaissance, Collectif, International Council for Philosophy and Humanistic Studies - 2000 - History - 488 pages ( books.google.fr)
  2. "Le muse", De Agostini, Novara, 1964, Vol. II, p. 174