Andre Drummond

joueur de basket-ball américain

Andre Drummond
Image illustrative de l’article Andre Drummond
Drummond en 2014
Fiche d’identité
Nom complet Andre Jamal Drummond
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (27 ans)
Mount Vernon, New York
Taille 2,08 m (6 10)
Poids 127 kg (279 lb)
Surnom Dre
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Lakers de Los Angeles
Numéro 2
Poste Pivot
Carrière universitaire ou amateur
2011-2012 Huskies du Connecticut
Draft de la NBA
Année 2012
Position 9e
Franchise Pistons de Détroit
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
2019-2020
2020
2020-2021
2021
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Cavaliers de Cleveland
Cavaliers de Cleveland
Lakers de Los Angeles
07,9
13,5
13,8
16,2
13,6
15,0
17,3
17,8
17,5
17,5
0-
Sélection en équipe nationale **
2014-Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Andre Jamal Drummond, né le à Mount Vernon dans l'État de New York (États-Unis), est un joueur américain de basket-ball. Il évolue au poste de pivot.

Maladroit aux lancers francs en début de carrière, il fut fréquemment ciblé par les entraineurs dans la stratégie dite du hack-a-player[1], avant de s'améliorer pour contrer ladite tactique.

BiographieModifier

Carrière universitaireModifier

Durant ses années au lycée St. Thomas More de Oakdale (Connecticut), Andre Drummond remporte le championnat national[2] mais aussi en 2010 le championnat du monde des 17 ans et moins[3]. À l'issue de la saison 2010-2011, il figure parmi les lycéens les plus prometteurs[4].

Andre Drummond décide de rejoindre l'université. Beaucoup de recruteurs sont à l'affût, car sa grande taille en fait un joueur recherché. Il a le choix entre plusieurs universités, Kentucky, Louisville, Georgetown et West Virginia, mais il rejoint finalement l'université du Connecticut fraichement sacrée championne NCAA 2011[5].

Sa première année est moyenne, aussi bien côté statistiques — dix points, 7,6 rebonds et 2,7 contres en 28 min 4 s[6] — que d'un point de vue collectif : les Huskies sont éliminés dès le premier tour du championnat NCAA, match durant lequel Drummond se contente de seulement deux points, trois rebonds et quatre contres en 26 minutes[7]. Alors que de nombreux observateurs l'annonçaient dans les trois premiers choix de la draft, sa cote descend rapidement mais il reste tout de même prévu parmi les dix premiers choix de la Draft 2012 de la NBA, en partie dû à sa grande taille[8].

Drummond est choisi à la 9e position de la Draft 2012 de la NBA par les Pistons de Détroit et signe un contrat le [9].

Carrière NBAModifier

Pistons de Détroit (2012-2020)Modifier

Saison 2012-2013Modifier

Andre Drummond joue soixante matchs durant sa première saison en NBA, dont dix en tant que titulaire. Il affiche en fin de saison des statistiques de 7,9 points, 7,6 rebonds, 0,5 passe décisive, 1,6 contre, une interception, pour 20,7 minutes de jeu par match.

Il passe à deux reprises la barre des vingt points face au Thunder d'Oklahoma City le (22 points, huit rebonds) et aux Cavaliers de Cleveland le (29 points, onze rebonds).

Il est élu dans la All-Rookie 2nd team pour la saison 2012-2013.

Saison 2013-2014Modifier

Pour sa deuxième saison, durant les 52 premiers matchs qu'il débutera tous dans le cinq majeur, Andre Drummond augmente significativement ses statistiques en points et rebonds : 13,1 points, treize rebonds, 0,5 passe décisive, 1,9 contre, 1,3 interception, pour 32,4 minutes de présence sur le parquet par match. À 17 reprises, il prend plus de quinze rebonds par match, atteint à quatre reprises les cinq contres par match et à trois reprises les dix rebonds offensifs.

Le , il passe pour la première fois en NBA la barre des trente points face aux 76ers de Philadelphie (31 points, 19 rebonds, six interceptions, deux contres).

Ses bonnes performances lui permettent d'être sélectionné pour le Rising Stars Challenge lors du NBA All-Star Game 2014. Il termine MVP du match avec trente points, 25 rebonds (ses huit coéquipiers n'en prendront que 27), une passe décisive, un contre, une interception[10]. Le , lors de la victoire des siens contre les Knicks de New York, il capte 26 rebonds (dont 19 défensifs) et établit son record en carrière[11].

Saison 2014-2015Modifier

Le , il termine le match avec 22 points et 25 rebonds (record de la saison) lors de la défaite des siens 98 à 105 contre les Warriors de Golden State. C'est le quatrième match de Drummond avec au moins vingt points et vingt rebonds sur les deux dernières saisons, ce qui fait de lui le joueur ayant réalisé le plus de 20-20 sur une période de deux ans. Le , il bat son record de points en carrière avec 32 unités lors de la défaite des Pistons 102 à 109 contre le Heat de Miami.

Saison 2015-2016Modifier

Le , contre les Bulls de Chicago, il inscrit vingt points et vingt rebonds. Il réalise trois double-double sur les trois premiers matches de la saison 2015-2016 des Pistons de Détroit, permettant à son équipe de commencer la saison avec un bilan de trois victoires et aucune défaite pour la première fois depuis la saison NBA 2008-2009. Il devient le premier joueur des Pistons à réaliser trois double-double consécutifs pour commencer la saison depuis Ben Wallace en 2004-2005. Il est nommé meilleur jouer de la conférence Est de la première semaine de la saison, allant jusqu'au 1er novembre, et devient le premier Piston à recevoir cette récompense depuis Rodney Stuckey en . Durant cette semaine, il a des moyennes de 18,7 points, 16,3 rebonds et 2,0 contres par match[12].

Le , Drummond marque 25 points et prend 29 rebonds, son record en carrière, lors de la défaite chez les Pacers de l'Indiana, devenant le premier Piston à réaliser deux matches consécutifs à plus de vingt points et vingt rebonds, depuis 1985[13]. Le , il marque 29 points et prend 27 rebonds lors de la victoire contre les Trail Blazers de Portland. Il rejoint Kareem Abdul-Jabbar et Wilt Chamberlain parmi les joueurs qui ont réalisé trois matches à plus de vingt unités dans deux des catégories de statistiques principales sur les six premiers matches de la saison[14].

Le , Drummond est de nouveau nommé joueur de la conférence Est de la semaine du au , devenant le premier Piston à gagner ce trophée deux fois consécutivement, et le premier joueur à le remporter sur les deux premières semaines de la saison depuis LeBron James en 2011-2012 avec le Heat de Miami[15]. Le , la série de double-double consécutif de Drummond s'arrête à onze, elle avait commencé dès le premier match de la saison. C'est la plus longue série de double-double par un joueur des Pistons depuis Dave DeBusschere qui avait réalisé treize double-double en 1966-1967. Le , Drummond prend 21 rebonds et marque 33 points, son record en carrière, lors de la victoire après quatre prolongations 147 à 144 contre les Bulls de Chicago[16]. Il devient le premier joueur des Pistons avec au moins trente points et vingt rebonds sur un match depuis Dennis Rodman en 1990-1991.

Le , Drummond établit le record NBA du plus grand nombre de lancers-francs ratés dans un match avec 23, dépassant le précédent record de 22 réalisé par Wilt Chamberlain le . Il bat également son record et celui des Pistons du nombre de lancers-francs tentés avec 36 tirs[17]. Le , Drummond reçoit sa première sélection au NBA All-Star Game parmi les remplaçants de la conférence Est au NBA All-Star Game 2016. Durant le All-Star Weekend, il participe également au Slam Dunk Contest mais ses dunks sont insuffisants pour qu'il aille au second tour. Le , il réalise son 50e double-double de la saison avec quinze points et 17 rebonds lors de la victoire 102 à 91 contre les Bucks de Milwaukee. Le , il marque neuf points et prend quatorze rebonds contre les Spurs de San Antonio, mettant un terme à la plus longue série de double-double de la saison avec treize. Le , il marque trente points (à quatorze sur vingt aux tirs) et prend quatorze rebonds lors de la victoire contre le Magic d'Orlando[18].

Les Pistons terminent la saison régulière à la huitième place de la conférence Est avec un bilan de 44 victoires et 38 défaites, participant ainsi aux Playoffs NBA pour la première fois depuis 2009. Toutefois, comme en 2009, les Pistons se font sweeper, en perdant quatre matches et en n'en gagnant aucun, au premier tour contre les Cavaliers de Cleveland.

Saison 2016-2017Modifier

Le , il prolonge son contrat avec les Pistons en signant un contrat de 130 millions de dollars sur cinq ans[19].

Cavaliers de Cleveland (février 2020-mars 2021)Modifier

Saison 2019-2020Modifier

Le 6 février 2020, il est envoyé aux Cavaliers de Cleveland en échange de Brandon Knight, John Henson et un choix de draft de second tour[20].

Saison 2020-2021Modifier

Drummond est licencié par les Cavaliers le 26 mars 2021[21].

Lakers de Los Angeles (depuis mars 2021)Modifier

Le 28 mars 2021, il s'engage avec les Lakers de Los Angeles[22].

Clubs successifsModifier

PalmarèsModifier

Sélection nationaleModifier

Distinctions personnellesModifier

  • Deux sélections au All Star-Game en 2016 et 2018 (en remplaçant John Wall).
  • Joueur ayant pris le plus de rebonds offensifs sur une saison en 2013-2014 (440).
  • Joueur ayant fait le plus de matchs à plus de vingt rebonds avant 22 ans (17 matchs).

StatistiquesModifier

UniversitairesModifier

Les statistiques d'Andre Drummond en matchs universitaires sont les suivantes[23] :

Statistiques universitaires.
saison Club J D Min 2pts (%) 3pts (%) LF (%) O D TRB Pd Int C BP F T Moy.
2011-2012 Connecticut 34 29 28,5 53,8 0,0 29,5 3,35 4,21 7,56 0,44 0,82 2,71 1,53 2,21 340 10,00
Total 34 29 28,5 53,8 0,0 29,5 3,35 4,21 7,56 0,44 0,82 2,71 1,53 2,21 340 10,00

ProfessionnellesModifier

Légende :

Leader de la ligue

gras = ses meilleures performances

Statistiques en saison régulière[24].
saison Club J D Min 2pts (%) 3pts (%) LF (%) O D TRB Pd Int C BP F T Moy.
2012-2013 Détroit 60 10 20,7 60,8 50,0 37,1 2,82 4,80 7,62 0,50 0,98 1,58 0,95 2,40 476 7,93
2013-2014 Détroit 81 81 32,3 62,3 0,0 41,8 5,43 7,79 13,22 0,43 1,25 1,62 1,36 3,37 1 095 13,52
2014-2015 Détroit 82 82 30,5 51,4 0,0 38,9 5,33 8,13 13,49 0,67 0,89 1,87 1,46 3,48 1 130 13,78
2015-2016 Détroit 81 81 32,9 52,1 33,3 35,5 4,88 9,91 14,79 0,83 1,47 1,38 1,91 3,02 1 314 16,22
2016-2017 Détroit 81 81 29,7 53,0 28,6 38,6 4,26 9,51 13,77 1,11 1,53 1,10 1,88 2,93 1 103 13,64
2017-2018 Détroit 78 78 33,7 52,9 0,0 60,5 5,12 10,87 15,99 3,04 1,46 1,63 2,56 3,21 1 171 15,01
2018-2019 Détroit 79 79 33,5 53,3 13,2 59,0 5,35 10,24 15,59 1,42 1,72 1,75 2,22 3,44 1 370 17,34
2019-2020 Détroit 49 48 33,8 53,0 4,8 58,4 4,61 11,20 15,82 2,82 1,98 1,67 3,55 3,59 870 17,76
Cleveland 8 8 28,1 55,2 28,6 51,3 3,00 8,12 11,12 1,75 1,50 1,38 3,62 3,12 140 17,50
Total 599 548 31,0 54,2 14,6 46,1 4,77 9,07 13,84 1,30 1,39 1,57 1,96 3,18 8 671 14,48
All-Star Game 2 0 17,9 83,3 0,0 0,0 3,00 5,00 8,00 0,00 1,00 0,50 1,00 1,50 30 15,00
Statistiques en playoffs.
saison Club J D Min 2pts (%) 3pts (%) LF (%) O D TRB Pd Int C BP F T Moy.
2016 Détroit 4 4 32,9 51,9 0,0 32,4 3,00 6,00 9,00 0,00 0,25 1,50 1,00 2,00 67 16,75
2019 Détroit 4 4 31,8 44,4 0,0 42,9 5,00 8,00 13,00 2,25 1,50 1,25 2,75 4,25 57 14,25
Total 8 8 32,3 48,1 0,0 36,4 4,00 7,00 11,00 1,12 0,88 1,38 1,88 3,12 124 15,50

Mise à jour le

Records sur une rencontre en NBAModifier

Les records personnels d'Andre Drummond en NBA sont les suivants[25],[26] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 33 2 fois 20 @ Cavaliers de Cleveland
Paniers marqués 14 5 fois 8 3 fois
Paniers tentés 25 @ Bulls de Chicago 16 Bucks de Milwaukee
Paniers à 3 points réussis 2 2 fois - - -
Paniers à 3 points tentés 4 Heat de Miami 1 2 fois
Lancers francs réussis 14 Bucks de Milwaukee 5 Cavaliers de Cleveland
Lancers francs tentés 36 @ Rockets de Houston 16 @ Cavaliers de Cleveland
Rebonds offensifs 15 @ Warriors de Golden State 8 Bucks de Milwaukee
Rebonds défensifs 21 @ Bulls de Chicago 12 @ Bucks de Milwaukee
Rebonds totaux 29 Pacers de l'Indiana 16 @ Bucks de Milwaukee
Passes décisives 8 3 fois 3 Bucks de Milwaukee
Interceptions 6 3 fois 4 Bucks de Milwaukee
Contres 7 @ Kings de Sacramento 3 Bucks de Milwaukee
Balles perdues 9 @ Wizards de Washington 4 Bucks de Milwaukee
Minutes jouées 54 @ Bulls de Chicago 38 @ Bucks de Milwaukee

Dernière mise à jour :

SalairesModifier

Année Équipe Salaire ($)
2012-2013 Pistons de Détroit 2 356 320
2013-2014 Pistons de Détroit 2 462 400
2014-2015 Pistons de Détroit 2 568 360
2015-2016 Pistons de Détroit 3 272 091
Total Gains 10 659 171

Vie privéeModifier

Il a été en couple avec l'actrice Jennette McCurdy.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Satchel Price, « NBA GMs don't think 'Hack-A-Shaq' rule will be changed, per report », sur SBNation.com (consulté le 20 février 2016).
  2. (en) « Andre Drummond to UConn surprises », sur espn.go.com, ESPN, .
  3. (en) « USA Men's U17 Team Runs Away With Gold, Destroys Poland 111-80 », sur basketball.teamusa.org, .
  4. (en) « Kentucky recruiting board – Class of 2012 », sur blogs.courier-journal.com, .
  5. (en) « Andre Drummond Headed To UConn », sur articles.courant.com, .
  6. (en) « Statistiques de Andre Drummond », sur espn.go.com, .
  7. (en) « Uconn vs Iowa st », sur espn.go.com, .
  8. (en) « Andre Drummond », sur espn.go.com, .
  9. (en) « Transactions: 2012-13 season », NBA (consulté le 12 juillet 2012).
  10. (en) « Drummond leads Team Hill in Rising Stars Challenge win », sur nba.com, .
  11. Arnaud Gelb, « Andre Drummond : « On commence à me respecter » », sur basketusa.com, .
  12. Dimitri Kucharczyk, « Stephen Curry et Andre Drummond logiquement nommés joueurs de la semaine », sur basketusa.com, (consulté le 14 juillet 2016).
  13. Paul Harrer, « Andre Drummond avec une nouvelle performance de glouton (25 points, 29 rebonds) », sur basketusa.com, (consulté le 14 juillet 2016).
  14. Fabrice Auclert, « Nouveau maître du rebond, Andre Drummond rejoint Chamberlain et Jabbar dans l’histoire », sur basketusa.com, (consulté le 14 juillet 2016).
  15. Dimitri Kucharczyk, « Joueurs de la semaine : James Harden relancé, Andre Drummond fait le doublé », sur basketusa.com, (consulté le 14 juillet 2016).
  16. Emmanuel Laurin, « Le MVP de la nuit : Andre Drummond gargantuesque (33 points, 21 rebonds) », sur basketusa.com, (consulté le 14 juillet 2016).
  17. Fabrice Auclert, « Un record de nullité pour Andre Drummond aux lancers francs », sur basketusa.com, (consulté le 14 juillet 2016).
  18. Dimitri Kucharczyk, « Le MVP de la nuit : Andre Drummond (30 points, 14 rebonds) fait la loi dans la raquette », sur basketusa.com, (consulté le 14 juillet 2016).
  19. Fabrice Auclert, « Andre Drummond prolonge aux Pistons pour 130 millions », sur basketusa.com, (consulté le 14 juillet 2016).
  20. Christophe Brouet, « Andre Drummond transféré aux Cavaliers ! », sur basket-infos.com,
  21. Jonathan Demay, « Andre Drummond va être coupé par les Cavaliers », Basket USA,
  22. https://www.beinsports.com/france/nba/news/nba-andre-drummond-debarque-aux-lakers/1660790
  23. (en) « stats universitaires », sur sports-reference.com, (consulté le 10 mai 2012).
  24. (en) « Andre Drummond : Career Stats and Totals », sur www.nba.com, NBA (consulté le 27 décembre 2016).
  25. (en) « Andre Drummond Career Bests », sur basketball.realgm.com
  26. (en) « Andre Drummond Stats », sur espn.com

Pour approfondirModifier

Article connexeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier