Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

André Walewski

André Walewski
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
Nationalité
Formation
Activité

André Colonna Walewski est né le à Valence, en Espagne, et mort le à Paris (16e), en France. Descendant de l’empereur Napoléon Ier, c'est un homme d’affaires français qui s'est illustré lors de la mise en place des taxis de la Marne.

Sommaire

FamilleModifier

André est le fils d'Alexandre II Colonna Walewski (1844-1898) et de son épouse Jeanne Saladduchin ou Jeanne Sala (1845-1881)[1]. Il est également le petit-fils d'Alexandre Colonna Walewski, lui-même fils naturel de Napoléon Ier, et de la célèbre comédienne Rachel Félix[2].

André Walewski épouse le 28 juin 1901 dans le 17e arrondissement de Paris Marie Molinos, fille de Léon Molinos et de Marie Hingray, née dans le 9e arrondissement de Paris le 8 juin 1877, décédée dans le 16e arrondissement de Paris le 16 août 1976[3]. Le couple a deux fils, Antoine (1904-1990) et Roger (1907-1968)[4].

BiographieModifier

Né le à Valence, en Espagne, André Walewski suit ses études secondaires au lycée Janson-de-Sailly à Paris. Sorti officier de l’École d’infanterie de Saint-Maixent, il se prépare à une carrière militaire. Cependant, son mariage, en 1901 avec la fille de l’ingénieur entrepreneur Léon Molinos, le pousse vers les affaires. Léon Molinos joue en effet un rôle clé dans la carrière de son gendre en l’appelant, en 1902, à le seconder dans son groupe de halage de péniches Touax[5] : André Walewski en est successivement administrateur, directeur général puis président jusqu’à la fin de sa vie.

Membre de plusieurs conseils d’administration dans l’industrie, les mines, l’énergie et les transports, André Walewski est aussi président de la Société française des carburants, et vice-président de la Compagnie des forges et aciéries de la marine et d'Homécourt.

Passionné d’aviation et d’automobile — il possède son permis de conduire dès 1890, permis qui porte le numéro 30 — il décide de conduire pendant un mois, en 1903, une voiture équipée en taxi. Convaincu du potentiel de ce secteur, il lance la Compagnie française des automobiles de place (aussi appelée "Autoplace" ou "Taxis G7") le et la dirige jusqu’à son décès, le .

Pendant, la Première Guerre mondiale, Walewski participe à la mise en place de la stratégie des Taxis de la Marne[6]. Il est ensuite blessé au combat et est plusieurs fois décoré au cours du conflit.

Quartiers d’André Walewski (1871-1954)Modifier

BibliographieModifier

  • Jean-Fred Tourtchine, L’Empire des Français, collection « Les manuscrits du CEDRE, dictionnaire historique et généalogique », Paris : Cercle d’études des dynasties royales européennes (CEDRE), 1999-2000, 2 volumes (232 pages, 208 pages), 31 cm (ISSN 0993-3964) : notice « André Colonna-Walewski », tome II, page 77.

RéférencesModifier

  1. Jean-Fred Tourtchine, L’Empire des Français, collection « Les manuscrits du CEDRE, dictionnaire historique et généalogique », Paris : Cercle d’études des dynasties royales européennes (CEDRE), 1999-2000, 2 volumes (232 pages, 208 pages), 31 cm (ISSN 0993-3964) : la notice « Alexandre Colonna-Walewski », tome II, page 76 indique : « Épouse à 75008 Paris le 17 novembre 1868 Jeanne Sala, fille d’Adolphe Sala et de Victorine Amélie Finot, née à Paris le 26 mai 1845, décédée à Palerme (Italie) le 22 janvier 1881. Remariée avec Frédéric de Billing, ministre plénipotentiaire. »
  2. « La famille Colonna-Walewski », sur walewski.org (consulté le 27 octobre 2012)
  3. Jean-Fred Tourtchine, L’Empire des Français, collection « Les manuscrits du CEDRE, dictionnaire historique et généalogique », Paris : Cercle d’études des dynasties royales européennes (CEDRE), 1999-2000, 2 volumes (232 pages, 208 pages), 31 cm (ISSN 0993-3964) : notice « André Colonna-Walewski », tome II, page 77.
  4. Arbre généalogique
  5. [PDF] « Historique du groupe Touax », sur walewski.org (consulté le 27 octobre 2012)
  6. Michèle Ressi, L'histoire de France en 1000 citations, Paris, Eyrolles, , 519 p. (ISBN 978-2-212-54304-9, lire en ligne), p. 406