André Ier de Chauvigny

militaire français

André de Chauvigny (1150–1202) est un seigneur poitevin au service du roi d'Angleterre Richard Cœur de Lion.

André de Chauvigny
Biographie
Naissance
Décès
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Il est le quatrième fils de Pierre-Hélie de Chauvigny et d'Aois de Châtellerault[1]. Aois étant la grand-tante du roi Richard, André est son grand-cousin[2].

En 1189, il épouse Denise de Déols de Châteauroux (1173–1206/07[3]), fille de Raoul VI de Déols et veuve de Beaudoin de Reviers 3e comte de Devon (1173–1221).

Il participe à la troisième croisade et après la mort du roi Richard en 1199, lorsqu'en 1200, par le traité du Goulet, Jean sans Terre cède sa suzeraineté sur les fiefs du Berry à Philippe Auguste, André de Chauvigny décide de prêter hommage au roi de France et au duc Arthur Ier de Bretagne pour ses autres fiefs. Parti soutenir Arthur contre le roi Jean, son oncle et rival dans la succession de Richard, celui-ci les fait prisonniers en 1202 à la bataille de Mirebeau, et ils disparaissent tous deux en captivité à Rouen la même année.

Notes et référencesModifier

  1. Henri Beauchet-Filleau, Dictionnaire Historique Et Généalogique Des Familles Du Poitou (1ère édition) - Tome deuxième., , 792 p. (lire en ligne), p.352
  2. Les vicomtes de Châtellerault sont liés à Richard Cœur de Lion par Aénor de Châtellerault, sa grand-mère maternelle (femme de Guillaume X et mère d'Aliénor d'Aquitaine) qui, avec sa sœur Aois, était fille d'Aymeric Ier de Châtellerault et d'Amauberge dite Dangereuse de L'Isle Bouchard (maîtresse du duc Guillaume IX d'Aquitaine).
  3. Jean-Pierre Surrault, L'Indre : le Bas-Berry de la préhistoire à nos jours, Bordessoules, 1990, p. 112

Article connexeModifier