André Gaumond

André Gaumond
Biographie
Naissance
Saint-Thomas-de-Montmagny (Québec)
Ordination sacerdotale par Mgr Bruno Desrochers
Décès (à 83 ans)
Sherbrooke (Québec)
Évêque de l'Église catholique
Ordination épiscopale par le card. Louis-Albert Vachon
Archevêque de Sherbrooke
Évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

André Gaumond, né le à Saint-Thomas-de-Montmagny au Québec et mort le à Sherbrooke (Québec)[1], est un ecclésiastique canadien.

BiographieModifier

André Gaumond est ordonné prêtre le par Mgr Bruno Desrochers à la cathédrale de Sainte-Anne-de-la-Pocatière.

Il est nommé évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière par Jean-Paul II le . Il reçoit la consécration épiscopale le 15 août suivant des mains du cardinal Louis-Albert Vachon assisté de NN.SS Marc Leclerc et Bertrand Blanchet.

Le , il succède à Mgr Jean-Marie Fortier comme archevêque de Sherbrooke après avoir été nommé archevêque coadjuteur le . Il siège dorénavant en la cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke.

Le , il célèbre le centième anniversaire de décès du Bienheureux Louis-Zéphirin Moreau, évêque de Saint-Hyacinthe, avec Messeigneurs Jacques Berthelet, François Lapierre et Louis Langevin. Le , il fête le 150e anniversaire du diocèse de Saint-Hyacinthe dans une procession épiscopale.

André Gaumond est aussi le chancelier du Séminaire de Sherbrooke et de l'Université de Sherbrooke. Il célèbre les cinquante années de l'institution en février 2004. Gaumond est membre du conseil d'administration de l'organisme Sherbrooke, Ville en Santé.

En 2005, Mgr Gaumond est élu président de la conférence des évêques catholiques du Canada pour un mandat de deux ans, remplaçant Brendan O'Brien, l'évêque de Terre-Neuve. Il était auparavant le vice-président et le co-trésorier ainsi que membre des commissions épiscopales sur les associations, la théologie et l'évangélisation.

Le 6 octobre de la même année, il signe une lettre pastorale qui rejette la privatisation de l'eau.

CitationsModifier

  • « L’engagement politique est très important pour l’avenir de notre société. La fonction politique et le service public sont dévalorisés par de trop nombreux citoyens et citoyennes. »
  • « Le fait d’être ainsi immergé dans un univers de communications représente un atout pour nous tous, mais spécialement pour les jeunes. Pour eux, l’accès aux connaissances ne pose plus problème grâce à la télévision, aux livres et surtout à l’Internet. »
  • « Fondamentalement, l'accès à l'eau potable, en quantité suffisante, n'est pas une question d'ordre commercial mais d'ordre moral et spirituel. »

RéférencesModifier

  1. « Monseigneur Gaumond n’est plus », sur latribune.ca, 14 décembre 2019

Voir aussiModifier

Lien externeModifier