Ouvrir le menu principal
André Arnyvelde
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

André Arnyvelde, (André Lévy) né le , mort en déportation au camp de Royallieu à Compiègne le , est un journaliste, auteur dramatique et romancier français.

BiographieModifier

Le père d'André Arnyvelde est un courtier en drap qui aurait apprécié que son fils continue l'activité[1]. Mais devant le talent que montre André en écrivant, à l'âge de 15 ans, une pièce en vers sur Molière, il lui accorde de se consacrer à la littérature. À vingt ans il écrit la Courtisane, pièce acceptée par la Comédie Française et jouée le . Il devient journaliste. De 19̟14 à 1918 il est mobilisé. Les notes qu'il écrit durant ces années sont publiées en 1920 sous le titre de l'Arche.

Durant la seconde guerre mondiale la guerre aux juifs conduit ses amis à lui conseiller de partir en zone libre, ce qu'il refuse. Il est arrêté le . En janvier 1942 le froid est très vif. André contracte une double pneumonie dont il meurt après avoir été transporté, trop tardivement, à l'hôpital de Compiègne.

ŒuvresModifier

  • La Courtisane, comédie dramatique en 5 actes, en vers, E. Fasquelle, 1906
  • Le Roi du Galande, Paris: Monde Illustré, 1910
  • L'Arche, Société mutuelle d'édition, 1920
  • Le Bacchus Mutilé, Paris: Albin Michel, 1922

BibliographieModifier

  • Claude Carras, « Ceux qu'ils ont tué : André Arnyvelde », Gavroche, 8 février 1945, p. 33.

SourcesModifier

NotesModifier

  1. Claude Carras, André Arnyvelde (1881-1942) in Anthologie des écrivains morts à la guerre 1939-1945, Paris, Albin Michel, , 808 p., p. 11̈-19