Ana Lucia Araujo

Ana Lucia Araujo (née en ) est une historienne d'origine brésilienne, spécialiste de l'histoire et de la mémoire de l'esclavage. Elle est professeure titulaire à l'université Howard (États-Unis). En , elle a été nommée membre du comité scientifique international du projet La Route de l'esclave de l'UNESCO[1].

Ana Lucia Araujo
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
(49-50 ans)
Drapeau du Brésil Brésil
Nationalités
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

FormationModifier

Ana Lucia Araujo est née au Brésil. Elle a obtenu un baccalauréat en Arts visuels de l'université fédérale du Rio Grande do Sul (UFRGS), à Porto Alegre, Brésil en et une maîtrise en histoire de l'université pontificale catholique du Rio Grande do Sul (PUCRS), Porto Alegre, Brésil en . Elle a émigré au Canada en et a obtenu un doctorat en histoire de l'art de l'Université Laval (Québec, Canada) en . Son directeur de thèse fut David Karel (-)[2]. En , elle a obtenu en cotutelle un doctorat en histoire (Université Laval) et un doctorat en anthropologie sociale et historique de l'École des hautes études en sciences sociales (Paris, France)[3], sous la direction de l'historien Bogumil Jewsiewicki (Université Laval) et l'anthropologue Jean-Paul Colleyn (EHESS)[4].

CarrièreModifier

Ana Lucia Araujo a reçu une bourse postdoctorale du Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture (FQRSC) en 2008, pour un projet intitulé : Droit à l'image: Restitution du patrimoine culturel et la construction de la mémoire des héritiers de l'esclavage pour travailler au Harriet Tubman Institute, Université York, Toronto, Canada. En 2008, elle devient professeure adjointe au Département d'histoire[5] à l'université Howard (Washington). Elle devient professeure agrégée en 2011 et professeure titulaire en 2014[3]. Araujo est l'éditeur de la collection Slavery: Past and Present[6] chez Cambria Press (en). Elle donne des conférences aux États-Unis, au Canada, Brésil, France, Grande-Bretagne, Hollande, Argentine et autres, en anglais, français, portugais et espagnol.

RechercheModifier

Les travaux de recherche d'Ana Lucia Araujo explorent la mémoire publique et le patrimoine de l'esclavage dans le monde atlantique[7]. Elle a publié plusieurs livres sur l'histoire et la mémoire de l'esclavage. Public Memory of Slavery: Victims and Perpetrators in the South Atlantic World[8], son premier livre publié en anglais, examine les liens historiques entre le Brésil (Bahia) et l'ancien Royaume de Dahomey République du Bénin) pendant la période de la traite atlantique des esclaves. Elle explore comment les acteurs sociaux dans ces deux aires géographiques se sont engagés dans un processus collectif de patrimonialiser et commémorer le passé associé à l'esclavage pour créer des identités particulières à travers la construction des monuments, mémoriaux et musées. Son livre Shadows of the Slave Past: Memory, Heritage, and Slavery[9] explore les processus mémoriels de l'esclavage et de la traite atlantique dans les Amériques, cette fois-ci privilégiant des études de cas au Brésil et aux États-Unis[10]. Son livre Reparations for Slavery dresse une histoire des demandes de réparations matérielles et financières pour l'esclavage et la traite atlantique des esclaves[11],[12].

Le premier livre de Ana Lucia Araujo, Romantisme tropical : l'aventure d'un peintre français au Brésil[13] publié en français, examine comment les relations françaises de voyage, notamment le livre de l'artiste français François-Auguste Biard (1799-1882), Deux années au Brésil[14], a contribué à la construction d'une image particulière du Brésil. En 2015, l'University of New Mexico Press (en) a publié une autre version de ce livre sous le titre Brazil Through French Eyes: A Nineteenth-Century Artist in the Tropics[15].

PublicationsModifier

OuvragesModifier

  • Reparations for Slavery and the Atlantic Slave Trade: A Transnational and Comparative History. London, New York: Bloomsbury, 2017. (ISBN 135001060X).
  • Romantismo tropical: Um pintor francês nos trópicos. São Paulo: Editora da Universidade de São Paulo, 2017. (ISBN 85-314-1647-7).
  • Brazil through the French Eyes: A Nineteenth-Century Artist in the Tropics. University of New Mexico Press, 2015 (ISBN 0826337457).
  • African Heritage and Memories of Slavery in Brazil and the South Atlantic World. dir., Cambria Press, 2015 (ISBN 1604978929).
  • Shadows of the Slave Past: Memory, Heritage, and Slavery, Routledge, 2014 (ISBN 0415853923).
  • Politics of Memory: Making Slavery Visible in the Public Space, Routledge, 2012 (ISBN 0415526922).
  • Paths of the Atlantic Slave Trade: Interactions, Identities and Images, Cambria Press, 2011 (ISBN 1604977477).
  • Crossing Memories: Slavery and African Diaspora, dir. Ana Lucia Araujo, Mariana P. Candido et Paul E. Lovejoy. Africa World Press, 2011 (ISBN 1592218202).
  • Public Memory of Slavery: Victims and Perpetrators in the South Atlantic, Cambria Press, 2010 (ISBN 1604977140).
  • Living History: Encountering the Memory of the Heirs of Slavery, Cambridge Scholars Publishing, 2009 ( (ISBN 1443809985)).
  • Romantisme tropical : l’aventure illustrée d’un peintre français au Brésil, Presses de l’Université Laval, 2008 (ISBN 2763786022).

ArticlesModifier

  • « El purgatorio negro: historias de dos mujeres esclavizadas que resistieron la esclavitud en el sur profundo de Brasil», Millars. Espai i Història XLII, no. 1, 2017, p. 23-47.
  • « Culture visuelle et mémoire de l’esclavage: Le regard français sur les populations d’origine africaine au Brésil du dix-neuvième siècle », Brésil(s): Sciences Humaines et Sociales, no 10, 2016, p. 1-27.
  • « Black Purgatory: Enslaved Women’s Resistance in Nineteenth-Century Rio Grande do Sul, Brazil », Slavery and Abolition 36, no 4, 2015, p. 568-585
  • « Memória pública comparada da emancipação e da abolição da escravidão: Abraham Lincoln e Princesa Isabel », dans Maria Helena Machado et Celso T. Castilho (dir.), Tornando-se Livre: Agentes Históricos e Lutas Sociais no Processo de Abolição,São Paulo, Editora da Universidade de São Paulo, 2015, p. 445-465
  • « Gender, Sex, and Power: Images of Enslaved Women Bodies », dans Elizabeth Elbourne et Gwyn Campbell (dir.), Sex, Power, and Slavery, Columbus, Ohio University Press, 2014, p. 469-499
  • « La correspondance du Roi Adandozan avec la couronne portugaise : petite histoire d’une grande amitié » dans Guy Saupin (dir.), Africains et Européens dans le monde atlantique XVe-XIXe siècle, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2014, p. 129-151
  • « Pierre Fatumbi Verger: Negotiating Connections Between Brazil and the Bight of Benin », Luso-Brazilian Review 50, no 1, 2013, p. 113-139
  • « Zumbi and the Voices of the Emergent Public Memory of Slavery and Resistance in Brazil », Comparativ. Zeitschrift für Globalgeschichte und vergleichende Gesellschaftsforschung 22, no 2, 2012, p. 95-111
  • « Dahomey, Portugal, and Bahia: King Adandozan and the Atlantic Slave Trade », Slavery and Abolition 3, no  1, 2012, p. 1-19
  • « Local y global: Brasil y la memoria pública de la esclavitud », dans Marisa Pineau (dir.), Huellas y legados de la esclavitud en la esclavitud en las Américas: Proyecto UNESCO La Ruta del Esclavo, Buenos Aires, Editorial de la Universidad Nacional de Tres de Febrero, 2012, p. 121-134
  • « Public Memory of Slavery in Brazil », dans Douglas Hamilton, Kate Hodgson et Joel Quirk (dir.), Slavery, Memory and Identity: National Representations and Global Legacies, Londres, Pickering & Chatto, 2012, p. 115-130
  • « Transnational Memory of Slave Merchants: Making the Perpetrators Visible in the Public Space », dans Ana Lucia Araujo (dir.), Politics of Memory: Making Slavery Visible in the Public Space, New York: Routledge, 2012, p. 15-34
  • « History, Memory and Imagination: Na Agontimé, a Dahomean Queen in Brazil », dans Toyin Falola et Sati U. Fwatshak (dir.), Beyond Tradition: African Women and their Cultural Spaces, Trenton, Africa World Press, 2011, p. 45-68
  • « Texte et image: représentations et stéréotypes culturels de l’Amérique du Sud dans la revue Le Tour du monde (1860-1914) », dans Michèle Garneau, Hans-Jürgen Lüsebrink et Walter Moser (dir.), Enjeux interculturels des médias: Altérités, transferts et violences, Ottawa, Presses de l'Université d'Ottawa, 2011, p. 291-312
  • « Forgetting and Remembering the Atlantic Slave Trade: The Legacy of Brazilian Slave Merchant Francisco Felix de Souza », dans Ana Lucia Araujo, Mariana P. Candido et Paul Lovejoy (dir.), Crossing Memories: Slavery and African Diaspora, Trenton, Africa World Press, 2011, p. 79-103
  • « Welcome the Diaspora: Slavery Heritage Tourism and the Public Memory of the Atlantic Slave Trade », Ethnologies 32 no 2, 2010, p. 145-178
  • « Aquele que ‘salva’ a mãe e o filho », Tempo 15, no 29, 2010, p. 43-66
  • « Slavery, Royalty and Racism: Representations of Africa in Brazilian Carnaval », Ethnologies 31, no 2, 2010, p. 131-167
  • « Mémoire de l’esclavage et les enjeux politiques de la patrimonialisation en République du Bénin », dans Myriam Cottias, Elisabeth Cunin et Antônio de Almeida Mendes (dir.), Les traites et les esclavages: Perspectives historiques et contemporaines, Paris, Karthala, 2010, p. 357-369
  • « Enjeux politiques de la mémoire de l’esclavage dans l’Atlantique Sud: La reconstruction de la biographie de Francisco Félix de Souza », Lusotopie XVI, no 2, 2009, p. 107-131
  • avec Francine Saillant « Qui est Afro-Brésilien ? Ethnographie d’un débat d’identité au sein d’une communauté virtuelle », Ethnographiques.org 19, , [lire en ligne]
  • « Caminhos atlânticos: memória e representações da escravidão nos monumentos e memoriais da Rota dos escravos », Varia História 25, no 41, 2009, p. 129-148
  • « The Slave Past in the Present », dans Ana Lucia Araujo (dir.), Living History: Encountering the Memory of the Heirs of Slavery, Newcastle, Cambridge Scholars Publishing, 2009, p. 1-6
  • « Images, Artefacts and Myths: Reconstructing the Connections Between Brazil and the Kingdom of Dahomey, » dans Ana Lucia Araujo (dir.), Living History: Encountering the Memory of the Heirs of Slavery, Newcastle, Cambridge Scholars Publishing, 2009, p. p. 180-202
  • « De victime à résistant : mémoires et représentations de l’esclavage dans les monuments publics de la Route des esclaves », Les Cahiers des Anneaux de la Mémoire 12, 2009, p. 84-102
  • « Renouer avec le passé brésilien: la reconstruction du patrimoine post-traumatique chez la famille De Souza au Bénin », dans Bogumil Jewsiewicki et Vincent Auzas (dir.), Traumatisme collectif pour patrimoine: Regards croisés sur un mouvement transnational, Quebec, Presses de l’Université Laval, 2008, p. 305-330
  • « L’esclavage au Brésil: le travail du mouvement noir » (co-auteure avec Francine Saillant), Ethnologie Française XXXVII, no 3, 2007, p. 457-466
  • avec Francine Saillant, « Zumbi: mort, mémoire et résistance », Frontières 19, no 1, 2006, p. 37-42
  • « Encontros difíceis: o artista-herói e os índios corrompidos no relato de viagem Deux Années au Brésil (1862) », Luso-Brazilian Review 42, no 2, 2005, p. 15-39
  • « Les représentations de l’esclavage dans les gravures des relations Voyage pittoresque et historique au Brésil (1834) de Jean-Baptiste Debret (1768–1848) et Deux Années au Brésil (1862), de François-Auguste Biard (1799-1882) », Canadian Journal of Latin American and Caribbean Studies 59, no 30, 2005, p. 161-183
  • « Bon sauvage ou Méphistophélès? La représentation de l'Amérindien brésilien dans les relations Voyage pittoresque et historique au Brésil (1834) et Deux Années au Brésil (1862) », Francophonie en Amérique, Université Laval, 2005, p. 80-92

Voir aussiModifier

Conférences enregistréesModifier

  • Sites of Disembarkation and the Public Memory of the Atlantic Slave Trade dans le colloque international The States of Memory of Slavery: International Comparative Perspectives. La mémoire de l’esclavage dans tous ses états. Perspectives internationales comparées, École des hautes études en sciences sociales, Paris, France, les 22 et , 2015 (vidéo).

Notes et référencesModifier

  1. « Members | United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization », sur www.unesco.org (consulté le 16 août 2018)
  2. Ana Lucia Araujo, Romantisme tropical : L'aventure d'un peintre français au Brésil (Québec: Presses de l'Université Laval, ), VII.
  3. a et b http://www.coas.howard.edu/history/cvs/araujo.pdf
  4. Araujo, Ana Lucia, Mémoires de l'esclavage et de la traite des esclaves dans l'Atlantique Sud: Enjeux de la patrimonialisation au Brésil et au Bénin (PhD dissertation, Université Laval, 2007), iv.
  5. http://coas.howard.edu/history/faculty_Araujo.html
  6. http://www.cambriapress.com/cambriaseries.cfm?template=88&CFID=73570917&CFTOKEN=28416228
  7. http://history.coas.howard.edu/faculty_Araujo.html
  8. http://www.cambriapress.com/cambriapress.cfm?template=4&bid=403
  9. https://www.routledge.com/products/9780415853927
  10. http://www.routledge.com/articles/interview_with_ana_lucia_araujo_author_of_shadows_of_the_slave_past/
  11. « V Books: Prof. Ana Araujo Pens A Comprehensive History Of ‘Reparations For Slavery And The Slave Trade’ In New Book », Vibe,‎ (lire en ligne, consulté le 16 août 2018)
  12. (en-US) « Reparations for Slavery and the Slave Trade: A New Book on the Idea of Reparations – AAIHS », sur www.aaihs.org (consulté le 16 août 2018)
  13. https://www.pulaval.com/produit/romantisme-tropical-l-aventure-illustree-d-un-peintre-francais-au-bresil
  14. http://www.brasiliana.usp.br/bbd/handle/1918/00285600#page/633/mode/1up
  15. « Brazil through French Eyes », sur University of New Mexico Press, (consulté le 8 juillet 2020).

Liens externesModifier