Amiral de la flotte

Le grade militaire naval ou la dignité d’amiral de la flotte (et ses déclinaisons dans d'autres langues) est attribué dans de nombreux pays.

Il est souvent réservé aux temps de guerre ou pour les cérémonies d'apparat. Il s'agit généralement d'un rang placé au-dessus de celui d'amiral. Le grade ou la dignité d'amiral de la flotte sont souvent détenus par l'amiral le plus ancien. Il ne doit pas être confondu avec celui de « grand-amiral » (et ses déclinaisons linguistiques) qui peut parfois être son équivalent hiérarchique.

Usages dans différents paysModifier

Les articles suivants proposent un contenu spécifique à propos de ce grade pour chaque pays :

En France, cette distinction a été créée par François Darlan en 1939 pour lui-même. Ce n'est alors pas un grade militaire mais plutôt un équivalent de puissance par rapport aux amiraux de la flotte étrangers et notamment celui du Royaume-Uni (Admiral of the Fleet). Ce titre devient un grade en 1942 sous le régime de Vichy et est toujours mentionné officiellement en 1957 bien que Darlan, mort en décembre 1942, soit le seul à l'avoir reçu. L'amiral de la flotte porte cinq étoiles, comme l'amiral[1].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. À noter qu'il ne faut pas le confondre avec le grade d’admiral of the Navy en français : « amiral de la Marine », hiérarchiquement supérieur à celui de « fleet admiral », et qui n'a été attribué qu'une seule fois au cours de toute l'histoire de l'U.S. Navy.
  2. Ce titre a été créé sur mesure pour l'amiral François Darlan en 1939. Il a d'ailleurs été le seul amiral français à porter cette distinction en lieu et place de celle d'amiral de France, pour pouvoir négocier d'égal à égal avec le chef d'état-major de la Royal Navy, qui avait le grade d'admiral of the fleet.
  3. Le grade soviétique d'admiral flota a eu une importance variable au cours de son histoire. Il était équivalent au grade de general armii entre 1940 et 1945 ; ensuite, il était équivalent au grade de maréchal de l'Union soviétique entre 1945 et 1955 ; il sera entre 1955 et 1962 remplacé par le grade d'admiral flota sovietskogo Soïouza et disparaît pour finalement être recréé en 1962 comme équivalent du grade de general armii jusqu'à l'effondrement de l'Union soviétique en 1992 et son remplacement par son équivalent russe.
  4. Le titre d’amiral de la flotte de l'Union soviétique est un titre supérieur créé en 1955 — qui n'a été attribué que trois fois (Kouznetsov (1955), Isakov (1955) et Gorchkov (1967)) entre 1955 et 1967 — et équivalent à celui de maréchal de l'Union soviétique.

RéférencesModifier

  1. Mathieu Le Hunsec, « L’amiral, cet inconnu », Revue historique des armées, no 266,‎ , p. 91–107 (ISSN 0035-3299, lire en ligne, consulté le )

Source de la traductionModifier