Ambroise (abbé d'Agaune)

abbé de Saint-Maurice d'Agaune
Ambroise
Fonctions
Abbé de Saint-Maurice d'Agaune
-
Abbé
Abbaye de l'Île Barbe
avant
Biographie
Naissance
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Activité
ReligieuxVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Étape de canonisation

Ambroise (Ambrosius), mort en 520, est un saint catholique suisse, abbé au début du VIe siècle.

BiographieModifier

Ambroise est abbé de l'Ile-Barbe, près de Lyon[1],[2].

Il est appelé, vers 515, par l'abbé de Saint-Maurice d'Agaune, Hymnemode, pour venir le soutenir dans la direction du monastère[1],[2]. Il est ainsi prior ou decanus de Saint-Maurice d'Agaune[3]. À la mort d'Hymnemode, l'année suivante, il lui succède à la tête de l'abbaye[1],[2].

Le monastère connaît un « brillant développement », en raison de sa gestion « charitable et rigoureuse »[2].

Ambroise meurt en 520 (probablement le ), son corps est inhumé dans l'abbatiale qu'il a fait ériger[1],[2].

Son nom est inscrit au Martyrologe romain au [1]. Sa Vie et son épitaphe, ainsi que celles de son prédécesseur et de son successeur Achive, ont été rédigées par un disciple[1]. L'« épitaphe lui attribue le mérite d'y avoir instauré la louange perpétuelle, alors inconnue en Occident »[2].

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f Dupont Lachenal, 1932, p. 243.
  2. a b c d e et f Justin Favrod, « Hymnemodus » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  3. Dupont Lachenal, 1944, p. 84.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Helvetia Sacra
    • Section I : Archevêchés et Évêchés. Volume 5 : Archidiocèses et diocèses V. Le diocèse de Sion. L'archidiocèse de Tarentaise, rédaction Patrick Braun, Brigitte Degler-Spengler, Elsanne Gilomen-Schenkel, Basel, 2001.
  • Léon Dupont Lachenal, « Les abbés de St-Maurice d'Agaune », Les Échos de Saint-Maurice, no t. 31,‎ , p. 239-277 (lire en ligne [PDF])
  • Léon Dupont Lachenal (version numérique Abbaye de Saint-Maurice 2012), « Les abbés de St-Maurice d'Agaune », Les Échos de Saint-Maurice, no t. 42,‎ , p. 84-88 (lire en ligne [PDF])

Articles externesModifier

Liens externesModifier